O14159
Citations : "Guerre"



O14159 Citations : "Guerre"

"Guerre"

Citations

Site Athéisme

http://atheisme.free.fr/

Internet



Citations : Guerre



"La théologie est le grand arsenal de guerre qui se dresse à l'autre bout du mouvement humain. Elle est un attentat permanent contre l'humanité. C'est la ruine et la négation de l'effort des foules ; elle leur arrache le réalisme des mains."
(Henri Barbusse / 1873-1935)

"Et maintenant, je vous le demande un peu, pourquoi ce dieu qui s'appelle le hasard ne ferait-il pas aussi bien les choses que le Dieu des catholiques, le dénommé Jésus-Christ. S'il ne les fait pas aussi bien, il faudra lui rendre cette justice qu'il ne les fait pas plus mal.
Car, soit dit en passant, les zélateurs de la religion catholique sont bien obligés d'imputer à leur fétiche tout puissant, Jésus-Christ, la conception et la réalisation des sanguinaires mise en scène que sont les guerres mondiales."
(Georges Brassens / 1921-1981 / Le monde libertaire du 27 septembre 1946 sous le pseudonyme Gilles Colin)

"Il y a un certain esprit religieux, qui n'est pas le meilleur, et qui s'accorde avec la guerre par le dessous, comme on peut voir chez bon nombre d'officiers que je prends pour sincères. D'abord cette idée que l'homme n'est pas bon, et, en conséquence, que l'épreuve la plus dure est encore méritée. Aussi l'idée que, selon l'impénétrable justice de Dieu, l'innocent paie pour le coupable. Enfin cette idée aussi que notre pays, léger et impie depuis tant d'années, devait un grand sacrifice. Sombre mystique de la guerre, qui s'accorde avec l'ennui, la fatigue et la tristesse de l'âge."
(Emile Chartier, dit Alain / 1868-1951 / Mars ou la guerre jugée)

"Dieu, prix Nobel de la guerre."
(Jean Cabut, dit Cabu / La Une de Charlie Hebdo, 16 octobre 2002)

"Abraham, Moïse, Saül, Salomon et surtout David, qui sera élevé comme symbole du mouvement révolutionnaire, ne sont que des figures construites pour réaliser un programme monothéiste (dont la réalisation est basée sur le massacre des ennemis par le moyen de la guerre)."
(Luigi Cascioli / La Fable du Christ)

"Si les religions n'arrivent pas à un certain œcuménisme et défendent leur Vérité comme absolue, alors le monde est promis à une guerre éternelle. Si elles pensent au contraire que chacune possède des valeurs à conserver, alors qu'elles s'en tiennent à elles, à celles qui leur sont communes et représentent un héritage de l'humanité."
(Georges Charpak / 1924-2010 / article du "Monde des Religions" / Juillet-Août 2004)

"La religion empoisonne tout. La religion se mêle de sexe, contrôle ce que nous mangeons et exacerbe notre propension à la culpabilité en multipliant les interdits les plus arbitraires. La religion diabolise la science, se fait complice de l'ignorance et de l'obscurantisme. Source de haine, de tyrannie et de guerres, la religion met notre monde en danger."
(Christopher Hitchens / 1949-2011 / Dieu n'est pas grand : Comment la religion empoisonne tout / 2007)

"L'invention des dieux [...] résulte d'une démission de la raison, plus précisément d'une incapacité à accepter une évidence douloureuse, du moins pour certains : que la raison ne peut apporter des réponses à tout. Cette invention, comme toutes les inventions, a été utilisée parfois pour provoquer les pires fléaux, ainsi les effroyables guerres de religion."
(Albert Jacquard / 1925-2013 / Petite philosophie à l'usage des non-philosophes / 1997)

"Les religions devraient solennellement proclamer que toute guerre en leur nom constitue véritablement un blasphème."
(Albert Jacquard / 1925-2013 / Petite philosophie à l'usage des non-philosophes / 1997)

"La croyance n'est qu'un mot, une pensée, c'est une chose absolument destructrice. Celle-ci divise les gens, les endurcit, les pousse à se haïr réciproquement, à cultiver la guerre d'une façon détournée."
(Jiddu Krishnamurti / 1895-1986)

"Chez moi, c'est l'esprit scientifique qui a détruit la croyance en Dieu; et je pensais qu'il la détruirait de même chez tous les hommes. J'aurais aussi cru, a priori, que les deux guerres mondiales auraient nui aux religions; on aurait pu penser que Dieu, s'il existe, ne les aurait pas permises. C'est le contraire qui s'est produit. En présence de ces catastrophes, on a écouté les voix qui bercent la misère humaine plutôt que celle de la raison."
(Paul Lévy / Quelques aspects de la pensée d'un mathématicien)

"Le tremblement de terre écrasant sous des maisons croulantes un peuple entier; le fleuve débordé qui roule les paysans noyés avec les cadavres des bœufs et les poutres arrachées aux toits, ou l'armée glorieuse massacrant ceux qui se défendent, emmenant les autres prisonniers, pillant au nom du Sabre et remerciant un Dieu au son du canon, sont autant de fléaux effrayants qui déconcertent toute croyance à la justice éternelle, toute la confiance qu'on nous enseigne en la protection du ciel et en la raison de l'homme."
(Guy de Maupassant / 1850-1893 / Boule de Suif)

"Dieu, monsieur, c'est un massacreur. Il lui faut tous les jours des morts. Il en fait de toutes les façons pour mieux s'amuser. Il a inventé les maladies, les accidents, pour se divertir tout doucement le long des mois et des années ; et puis, quand il s'ennuie, il y a les épidémies, la peste, le choléra, les angines, la petite vérole ; est-ce que je sais tout ce qu'a imaginé ce monstre ? Ça ne lui suffisait pas encore, ça se ressemble, tous ces maux-là ! et il se paye des guerres de temps en temps, pour voir deux cent mille soldats par terre, écrasés dans le sang et dans la boue, crevés, les bras et les jambes arrachés, les têtes cassées par des boulets comme des œufs qui tombent sur une route."
(Guy de Maupassant / 1850-1893 / Moiron)

"Toutes les religions du monde ont autorisé des forfaits innombrables. Les juifs, enivrés des promesses de leur Dieu, se sont arrogés le droit d'exterminer des nations entières. Fondés sur les oracles de leurs dieux, les Romains, en vrais brigands, ont conquis et ravagé le monde. Les Arabes, encouragés par leur divin prophète, ont porté le fer et la flamme chez les chrétiens et les idolâtres. Les chrétiens, sous prétextes d'étendre leur sainte religion, ont cent fois couvert de sang l'un et l'autre hémisphère."
(Jean Meslier / 1664-1729 / parfois attribué au baron d'Holbach / Le bon sens)



"La guerre joue un rôle dans l'organisation du monde par Dieu... Sans la guerre, le monde sombrerait dans le matérialisme."
(Helmut von Moltke, maréchal prussien / 1800-1891 / lettre au Docteur Bluntschli)

"Les terroristes salafistes . utilisent en effet la violence non pas au titre d'une réaction, mais en tant qu'outil de guerre... ce qui relève de la pathologie. Les psychopathes sont incapables de compatir aux douleurs des autres, incapables de discerner leurs vrais besoins; à leurs yeux la violence est un outil de pouvoir, un outil qui les aide à parvenir à leurs objectifs. Un délinquant réagit à son environnement souvent incompréhensif par un acte violent puisqu'il se sent victime de cet environnement (victime de la pauvreté, de la précarité, de l'injustice sociale...) Mais un psychopathe takfiri opère par la volonté de domination et de puissance, la violence est une arme pour lui."
(David Nazariyan, psychologue)

"Le prétendu Dieu des armées est toujours pour la nation qui a la meilleure artillerie, les meilleurs généraux."
(Ernest Renan / 1823-1892)

"Les monothéismes détestent également les individus qui ne sacrifient pas au même Dieu qu'eux. Intolérants, jaloux, exclusifs, arrogants, sûrs d'eux, dominateurs, ils s'érigent en loi pour autrui. D'où leur complicité de toujours avec les guerriers, les soldats, les militaires - du sicaire payé par les tribus primitives au terroriste surfant sur le Net, en passant par les armées régulières de tant d'Etats..."
(Michel Onfray / né en 1959 / La philosophie féroce / 2004)

"Quand les riches se font la guerre, ce sont les pauvres qui meurent."
(Jean-Paul Sartre / 1905-1980 / Le diable et le bon dieu)

"Les fruits du christianisme ? Guerres de religion, boucheries, croisades, inquisition, extermination des indigènes d'Amérique et introduction des esclaves africains pour les remplacer."
(Arthur Schopenhauer / 1788-1860)

"O Seigneur Dieu, aidez-nous à réduire leurs soldats en pièces détachées par l'explosion de nos obus; aidez-nous à couvrir leurs champs rieurs des formes pâles de leurs patriotes morts; aidez-nous à couvrir le tonnerre de nos canons par les clameurs de leurs blessés se tordant de douleur; aidez-nous à détruire leurs maisons par une tempête de feu; aidez-nous à briser le cœur de leurs épouses innocentes accablées de douleur; aidez-nous à les rendre sans abris et à les obliger à parcourir avec leurs petits enfants les ruines de leur pays ravagé, vêtues de lambeaux, affamées et assoiffées, brûlées par le soleil d'été puis gelées par les vents glacés de l'hiver, brisées au plus profond de leur âme, usées par le travail et Vous implorant pour le refuge de la tombe que vous leur refuserez..."
(Mark Twain / 1835-1910 / La prière de la guerre / 1905)

"Le Christianisme, dit-on, a adouci les mœurs : s'il est un fléau qu'il aurait dû faire disparaître de la terre depuis longtemps, c'est la guerre, le plus hideux, le plus terrible, le plus démoralisant de tous. Or, non seulement les guerres subsistent toujours mais encore les prêtres bénissent les armes des guerriers et célèbrent les massacres par de solennels Te Deum."
(Charles Vaudet / Le Procès du Christianisme / 1933)

"Guerre : Le merveilleux de cette entreprise infernale, c'est que chaque chef des meurtriers fait bénir ses drapeaux et invoque dieu solennellement avant d'aller exterminer son prochain."
(François-Marie Arouet, dit Voltaire / 1694-1778 / Dictionnaire philosophique)

"La religion naturelle a mille fois empêché des citoyens de commettre des crimes. Une âme bien née n'en a pas la volonté ; une âme tendre s'en effraye ; elle se représente un Dieu juste et vengeur. Mais la religion artificielle encourage à toutes les cruautés qu'on exerce de compagnie, conjurations, séditions, brigandages, embuscades, surprises de villes, pillages, meurtres. Chacun marche gaiement au crime sous la bannière de son saint."
(François-Marie Arouet, dit Voltaire / 1694-1778 / Dictionnaire philosophique)

"C'est en promettant une récompense au paradis aux martyrs qui meurent en combattant pour l'islam que Muhammad fut capable de développer l'un des legs les plus maléfiques du Coran, la notion de guerre sainte... Les fanatiques ont été utilisés d'une manière effrayante tout au long de l'histoire de l'islam. Les martyrs ont été employées pour commettre des assassinats politiques bien avant ceux des XIe et XIIe siècles."
(Ibn Warraq / Pourquoi je ne suis pas musulman / 1999)

"La nature totalitaire de l'islam n'est nulle part plus apparente que dans le concept de Jihad, la guerre sainte, dont le but final est de conquérir le monde entier et de le soumettre à la seule vraie religion, à la loi d'Allah. (...). Les musulmans ont le devoir de se battre et de tuer au nom d'Allah."
(Ibn Warraq / Pourquoi je ne suis pas musulman / 1999)

Retour à la page d'accueil : ici