O14158
Louis Séchan : "Dieux de la Grèce"



O14158 Louis Sechan : "Dieux de la Grece"

"Les grandes divinités de la Grèce"

Louis Séchan

Pierre Lévêque

Armand Colin

1990



Imaginer un monde qui nous dépasse.

C’est le monde surnaturel.



Préoccupation du divin

Sa supériorité.



Les héros, intermédiaires entre les dieux et les hommes.



Hécate

D’origine asiatique.

Elle n’est pas mentionnée une seule fois par Homère.



La religion est, par excellence le domaine du conservatisme.



Les dieux évoluent, meurent.



Les hommes imaginent des dieux à leur image.



Zeus, Poséidon

D’innombrables amours.



Dieux

Amoraux.

Immoraux.

Supérieurs à l’homme, par leur puissance.

Immortalité.

Mais non par leurs vertus.



Chez les primitifs

Distinction entre le ciel et la terre.



Grèce

Préhelléniques

Minoens

Egéens

Crétois



Zeus : Né en Crète.

Crétois : Attaches asiatiques.



Envahisseurs grecs



Dieux d’origine orientale :

Hécate

Adonis

Attis

Isis

Osiris

Sérapis



Miracle grec :

Un peuple prompt à subir toutes les influences et à s’enrichir, au contact de peuples parvenus avant lui à un degré supérieur.



Apollon et Artémis :

De Lydie.



Dieux

Eléments grecs

Zeus

Poséidon

Hermès

Héra

Athéna

Déméter

Coré



Le monde grec n’a jamais connu d’unité, ni politique, ni religieuse.



Hésiode

Une nouveauté, il introduit la notion de justice.

Diké, la justice, fille de Zeus.



Pindare

J’abhorre le fait que l’on insulte les dieux.



Eschyle, Sophocle, Euripide

Très différents.

Mais une moralisation des dieux.

Philosophes également.



Platon

Pages mordantes sur l’inanité et l’immoralité de la mythologie.

Mais pour épurer le sens religieux.



Stoïciens

Une sorte de monothéisme.



Hymne à Zeus :

Tu sais ramener les extrêmes à la mesure,

Ordonner ce qui est sans ordre,

Et tes ennemis deviennent tes amis.



Evhémère de Messène

4 ème siècle

Les dieux sont de grands hommes divinisés pour services rendus à l’humanité.



Influence considérable des stoïciens dans le monde antique.


Les deux notions d’unité et d’éternité sont étrangères à la religion grecque.



Cronos parle d’Ouranos

A Gaïa

D’un père abominable je n’ai pas de souci.

Je ferai la besogne.

Il a, le premier, conçu des œuvres infâmes.



Zeus doit combattre des êtres monstrueux

Typhon, fils de Gaïa et du Tartare.

Retour à la page d'accueil : ici