O14148
Citations : "Blasphème"



O14148 Citations : "Blaspheme"

"Blasphème"

Citations



Site Athéisme

http://atheisme.free.fr/



"Devant ce spectateur de nos douleurs extrêmes
Notre indignation vaincra toute terreur ;
Nous entrecouperons nos râles de blasphèmes,
Non sans désir secret d'exciter sa fureur.
Qui sait ? nous trouverons peut-être quelque injure
Qui l'irrite à ce point que, d'un bras forcené,
Il arrache des cieux notre planète obscure,
Et brise en mille éclats ce globe infortuné.
Notre audace du moins vous sauverait de naître,
Vous qui dormez encore au fond de l'avenir,
Et nous triompherions d'avoir, en cessant d'être,
Avec l'Humanité forcé Dieu d'en finir."
(Louise Ackermann / 1813 - 1890 / Pascal, Derniers mots, 1871)

"Tout ce qu'il y a d'atroce, de nauséabond, de fétide, de vulgaire se trouve résumé en un mot: Dieu."
(Fernando Arrabal / né en 1932 / L'architecte et l'empereur d'Assyrie, 1967)

"Le blasphème n'est scandaleux qu'aux yeux de celui qui vénère la réalité blasphémée."
(Pierre Bayle / 1647-1706)

"Impiété : votre manque de respect envers mon dieu."
(Ambrose Gwinett Bierce / 1842-1914 / Le Dictionnaire du Diable)

"La révolte est une ascèse, quoique aveugle. Si le révolté blasphème alors, C'est dans l'espoir d'un nouveau Dieu. Il s'ébranle sous le choc du premier et du plus profond des mouvements religieux, mais il s'agit d'un mouvement religieux déçu."
(Albert Camus / 1913-1960 / L'Homme révolté)

"Imaginez, avec John Lennon, un monde sans religion... Pas de bombes suicides, pas de 11 Septembre, pas de Croisades, pas de chasses aux sorcières, pas de Conspiration des poudres, pas de partition de l'Inde, pas de guerres israélo-palestiniennes, pas de massacres de musulmans serbo-croates, pas de persécutions de juifs, pas de "troubles" en Irlande nu Nord, pas de "crimes d'honneur", pas de télévangélistes au brushing avantageux et au costume tape-à-l’œil. Imaginez, pas de Talibans pour dynamiter les statues anciennes, pas de décapitations publiques des blasphémateurs, pas de femmes flagellées pour avoir montré une infime parcelle de peau..."
(Richard Dawkins / né en 1941 / Pour en finir avec Dieu / 2008, page 12)

"J'aime mieux l'athée qui blasphème que le sceptique qui ergote !"
(Gustave Flaubert / 1821-1880 / Bouvard et Pécuchet / 1881)

"Il est certaine façon d'adorer Dieu qui fait l'effet d'un blasphème. Il est certaine façon de nier Dieu qui rejoint l'adoration."
(André Gide / 1869-1951 / Journal 1889-1939)

"Les religions devraient solennellement proclamer que toute guerre en leur nom constitue véritablement un blasphème."
(Albert Jacquard / 1925-2013 / Petite philosophie à l'usage des non-philosophes / 1997)

"Combien de siècles faudra-t-il pour admettre qu'attribuer un sexe à Dieu est un blasphème ?"
(Albert Jacquard / 1925-2013 / Dieu ? / 2003)

"La tolérance est le respect des individus mais pas celui des idées ou des croyances."
(LABEL/ Appel pour l'insolence et le blasphème)

"Il n'y a que la barbarie la plus sauvage, il n'y a que la plus insigne fourberie, il n'y a que l'ambition la plus aveugle qui ait pu faire imaginer le dogme de l'éternité des peines. S'il existait un Dieu que l'on peut offenser ou blasphémer, il n'y aurait pas sur la terre de plus grands blasphémateurs, que ceux qui osent dire que ce Dieu est un tyran assez pervers pour se complaire pendant l'éternité aux tourments inutiles de ses faibles créatures."
(Jean Meslier / 1664-1729 / parfois attribué au baron d'Holbach / Le bon sens)

"Je vous en conjure, mes frères, restez fidèles à la Terre et ne croyez point ceux qui parlent d'espoirs supraterrestres. Autrefois le blasphème envers Dieu était le plus grand blasphème. Mais Dieu est mort; et avec lui sont morts les blasphémateurs. Ce qu'il y a de pire maintenant, c'est le blasphème envers la Terre, c'est d'estimer les entrailles de l'"Impénétrable" plus que le sens de la Terre..."
(Friedrich Nietzsche / 1844-1900 / Ainsi parlait Zarathoustra)

"Le blasphème des grands esprits est plus agréable à Dieu que la prière intéressée de l'homme vulgaire."
(Ernest Renan / 1823-1892 / Œuvres complètes)

"Houp ! La mort au nez ridicule
Les fait sauter [les dieux] comme des chats
Tout ça gambille, gesticule
Dans de suprêmes entrechats [...]
Dieux du Nord, du Midi, du Centre,
Tous ceux que la peur inventa,
Depuis les idoles à ventre,
Jusqu'au cloué du Golgotha."
(Jean Richepin / 1849-1926 /Les Blasphèmes, Chahuts célestes)

"Le nom de Dieu ne sera jamais prononcé qu'accompagné d'invectives et d'imprécations et on le répètera le plus souvent possible."
(Marquis de Sade / 1740-1814 / Les 120 journées de Sodome / 1785)

"Un de mes plus grands plaisirs est de jurer Dieu quand je bande; il me semble que mon esprit, alors mille fois plus exalté, abhorre et méprise bien mieux cette dégoûtante chimère."
(Marquis de Sade / 1740-1814 / La Philosophie dans le boudoir / 1795)

"Dès l'instant où il n'y a plus de Dieu, à quoi sert d'insulter son nom ? Mais c'est qu'il est essentiel de prononcer des mots forts ou sales dans l'ivresse du plaisir, et que ceux du blasphème servent bien l'imagination ; il faut orner ces mots du plus grand luxe d'expression ; il faut qu'ils scandalisent le plus possible ; car il est très doux de scandaliser ; il existe là un petit triomphe pour l'orgueil qui n'est nullement à dédaigner."
(Marquis de Sade / 1740-1814 / La Philosophie dans le boudoir / 1795)

"Mon plus grand chagrin est qu'il n'existe réellement pas de Dieu et de me voir privé, par là, du plaisir de l'insulter plus positivement."
(Marquis de Sade / 1740-1814 / L'Histoire de Juliette / 1797)

"Une seule fois, j'eus le sentiment qu'Il [Dieu] existait. J'avais joué avec des allumettes et brûlé un petit tapis; j'étais en train de maquiller mon forfait quand soudain Dieu me vit, je sentis son regard à l'intérieur de ma tête et sur mes mains; je tournoyais dans la salle de bains, horriblement visible, une cible vivante. L'indignation me sauva: je me mis en fureur contre une indiscrétion si grossière, je blasphémais, [...]il ne me regarda plus jamais."
(Jean-Paul Sartre / 1905-1980)

"Toutes les grandes vérités sont d'abord des blasphèmes."
(Bernard Shaw / 1856-1950 / Annajanska)

"Oui, il est urgent de blasphémer une religion [catholicisme] qui a mis tant de temps à admettre du bout des lèvres - au prix se renier - que l'humanité est peuplée d'innocents."
(Alain Tête / Contre Dieu / 1996)

A propos de l'abbé Meslier :
"C'est un homme si profondément ulcéré des crimes dont il a été témoin qu'il en rend la religion chrétienne responsable, en oubliant qu'elle les condamne. Point de miracle qui ne soit pour lui un objet de mépris et d'horreur ; point de prophétie qu'il ne compare à celles de Nostradamus. Il va même jusqu'à comparer Jésus-Christ à don Quichotte, et saint Pierre à Sancho-Pansa : et ce qui est le plus déplorable, c'est qu'il écrivait ces blasphèmes contre Jésus-Christ entre les bras de la mort, dans un temps où les plus dissimulés n'osent mentir, et où les plus intrépides tremblent."
(François-Marie Arouet, dit Voltaire / 1694-1778 / Dictionnaire philosophique / Fausse critique de Meslier pour le faire connaître tout en contournant la censure)

"Mettez un homme en prison, parce que, son innocence reconnue, vous pouvez en tirer les verrous; mais ne le mettez pas dans un tombeau dont la porte est close à jamais. Il n'y a que Dieu qui puisse punir éternellement parce que Dieu ne saurait se tromper; c'est une insulte à ce Dieu de lui disputer ce droit de suprême justice, de disposer en créateur de ses créatures, d'ôter ce que l'on peut donner. La peine de mort est un blasphème, un sacrilège."
(Emile Zola / 1840-1902 / Correspondances)

Retour à la page d'accueil : ici