O14147
Citations : "Athéisme"



O14147 Citations : "Atheisme"

"Athéisme"

Citations

Site athéisme

Internet


Citations : Athéisme



http://atheisme.free.fr/



"L'athéisme commence avec la preuve ontologique."
(Emile Chartier, dit Alain / 1868-1951 / Propos sur la religion, Le dieu égyptien, 29 octobre 1923)

"L'athéisme ne conduit pas nécessairement à la corruption des mœurs."
(Pierre Bayle / 1647-1706 / Pensées diverses)

"L'athéisme est un "isme" sans doctrine spécifique; il se nourrit de la pensée et des découvertes d'autrui, celles des physiciens, des chimistes, des biologistes, des géologues, des sociologues, des anthropologues, des historiens et de tant d'autres chercheurs du monde."
(Antonio Lopez Campillo & Juan Ignacio Ferreras / Cours accéléré d'athéisme / 2004)

"Il n'a jamais été question de liberté de conscience pour les non-croyants. Quand le protestantisme version Calvin se fut imposé à Genève comme religion dominante, le simple soupçon d'athéisme vous conduisait au bûcher plus sûrement que la persistance dans la religion catholique, devenue à son tour "hérésie".
Aujourd'hui encore, surtout hors de France, ne pas croire en une version quelconque de Dieu est proprement impensable. L'athée est regardé avec une certaine répugnance, comme une espèce de monstruosité, d'ébauche humaine inachevée à qui il manque une faculté essentielle."
(François Cavanna / 1923-2014 / Lettre ouverte aux culs-bénits)

"Pendant des siècles des esprits se sont battus et ont risqué leur vie pour se libérer de Dieu. Et nous, au milieu du XXe, nous regrettons les chaînes qu'Il représentait et ne savons que faire d'une liberté pour laquelle nous n'avons fait aucun sacrifice, que nous n'avons pas conquise. Nous sommes les héritiers ingrats de l'athéisme héroïque, les épigones de la révolte, une masse de rebelles qui déplorent secrètement la disparition des "superstitions", des "préjugés" et des anciennes "terreurs".
(Emile Michel Cioran / 1911-1995 / Carnets 1957-1972)

"À un enfant qui meurt, et aux parents de cet enfant, ferez-vous, si la religion les console, l'éloge de l'athéisme ? Qu'on ne se méprenne pas : cela, à mon sens, ne prouve rien contre l'athéisme et beaucoup contre la religion. "L'âme d'un monde sans âme, disait Marx, l'esprit d'un monde sans esprit..." C'est la misère qui fait la religion, et c'est pourquoi celle-ci est misérable. Qui interdirait l'opium au mourant ? Et que sommes-nous d'autres, hors l'oubli ou le divertissement, que des mourants ?"
(André Comte-Sponville / né en 1952 / Une éducation philosophique)

"L'athéisme est une forme d'humilité. C'est se prendre pour un animal, comme nous sommes en effet, et nous laisser la charge de devenir humains."
(André Comte-Sponville / né en 1952 / Présentation de la philosophie)

"L'athéisme n'est ni une philosophie, ni une religion. Certains athées sont humanistes. D'autres non. Certains sont de droite, d'autres de gauche... Les athées n'ont, par principe, pas à être d'accord entre eux sur des convictions positives. Alors que les chrétiens sont d'accord sur les dogmes du christianisme et les musulmans sur les grandes bases de l'islam, la seule chose qui unisse les athées, c'est cette conviction purement négative de ne croire en aucun Dieu."
(André Comte-Sponville / né en 1952 / francetvinfo.fr, 25/01/2015)

"Le panthéisme est de l'athéisme enjolivé, le déisme est du théisme dilué."
(Richard Dawkins / né en 1941 / Pour en finir avec Dieu / 2008, page 27)

"L'athéisme n'est pas une conclusion, c'est un point de départ!"
(Mathieu Delarue)

"La superstition est plus injurieuse à Dieu que l'athéisme."
(Denis Diderot / 1713-1784 / Pensées philosophiques)

"Le véritable athéisme, l'athéisme pratique, n'est guère que sur le trône ; il n'y a rien de sacré, il n'y a ni lois divines, ni lois humaines pour la plupart des souverains ; presque tous pensent que celui qui craindrait Dieu ne serait pas longtemps craint de ses sujets."
(Denis Diderot / 1713-1784 / Principes de politique des souverains)

"L'athéisme seul peut pacifier le monde aujourd'hui."
(André Gide / 1869-1951 / Journal 1939-1949)

"Cet état d'athéisme complet, il faut beaucoup de vertu pour y atteindre ; plus encore pour s'y maintenir. Le "croyant" n'y verra sans doute qu'invite à la licence. S'il en allait ainsi : vive Dieu ! Vive le sacré mensonge qui préserverait l'humanité de la faillite, du désastre. Mais l'homme ne peut-il apprendre à exiger de soi, par vertu, ce qu'il croit exigé par Dieu ? Il faudrait bien pourtant qu'il y parvienne ; que quelques-uns, du moins, d'abord ; faute de quoi la partie serait perdue."
(André Gide / 1869-1951 / Journal 1889-1939 / 1947)

"S'il y a un Dieu, l'athéisme doit lui sembler une moindre injure que la religion."
(Edmond et Jules de Goncourt / Respectivement: 1822-1896 et 1830-1870 / Journal / 24 janvier 1868)

"Dans toutes les sociétés qui se sont succédé depuis le commencement du monde, il y a eu un athéisme des intelligences supérieures, mais je ne connais pas encore de société ayant subsisté avec l'athéisme des gens d'en bas, des besogneux, des nécessiteux."
(Edmond et Jules de Goncourt / respectivement: 1822-1896 et 1830-1870 / Journal, avril 1882)

"L'athéisme, dont jusqu'ici les principes n'ont point été suffisamment développés, semblent alarmer les personnes même les plus dégagées de préjugés. Elles trouvent l'intervalle trop grand entre la superstition vulgaire et l'irréligion absolue; elles croient prendre un sage milieu en composant avec; elles rejettent les conséquences en admettant le principe; elle conserve le fantôme sans prévoir que, tôt ou tard, il doit produire les mêmes effets et faire, de proche en proche, éclore les mêmes folies dans les têtes humaines...."
(Paul-Henri, baron d'Holbach / 1723-1789 / Système de la nature)

"L'athée logique ne peut prendre aucun intérêt à la vie ; c'est là la vraie sagesse, mais c'est, à mon avis, trop de sagesse ; c'est l'indifférence du fakir. Je suis fort aise, pour ma part, d'avoir, à côté de mon athéisme logique, une conscience morale résultant d'une quantité d'erreurs ancestrales, et qui me dicte ma conduite dans des cas où ma raison me laisserait noyer."
(Félix Le Dantec, biologiste / 1869-1917 / L'athéisme)

"[A propos de Jean Meslier] Il est impossible de professer l'athéisme d'une manière plus claire et plus franche."
(Sylvain Maréchal / 1750-1803 / Dictionnaire des Athées anciens et modernes / 1800)

"Le véritable athée est un philosophe modeste et tranquille qui n'aime point faire du bruit et qui n'affiche pas ses principes avec une ostentation puérile, l'athéisme étant la chose du monde, la plus naturelle, la plus simple."
(Sylvain Maréchal / 1750–1803)

"L'athéisme est une négation de Dieu et par cette négation, il pose l'existence de l'homme."
(Karl Marx / 1818-1883 / Manuscrits de 1844)

"Désormais il s'agit de viser ce que Deleuze nomme un athéisme tranquille, à savoir un souci moins statique de négation ou de combat de Dieu qu'une méthode dynamique débouchant sur une proposition positive destinée à construire après le combat."
(Michel Onfray / né en 1959 / Traité d'athéologie / 2005)

"Le dépassement de cet athéisme chrétien - pas assez athée et encore trop chrétien à mon goût - permet d'envisager sans qu'il soit redondant de le nommer ainsi, un authentique athéisme athée... Ce presque pléonasme pour signifier une négation de Dieu couplée à une négation d'une partie des valeurs qui en découlent, certes, mais aussi [...] pour déplacer la morale et la politique sur un autre socle non pas nihiliste, mais post-chrétien."
(Michel Onfray / né en 1959 / Traité d'athéologie / 2005)

"L'athéisme relève donc d'une création verbale des déicoles. Le mot ne découle pas d'une décision volontaire et souveraine d'une personne qui se définit avec ce terme dans l'histoire. L'athée qualifie l'autre qui refuse le dieu local quand tout le monde ou la plupart y croit. Et a intérêt à croire."
(Michel Onfray / né en 1959 / Traité d'athéologie / 2005)

"La seule forme authentique de l'athéisme c'est, dans la théorie, la philosophie rationnelle et critique qui refuse toute prétention de fonder la vie sur des absolus; et dans la pratique une éthique pragmatique (donc sceptique), régulatrice du désir dans la relation à soi et aux autres en vue de réduire le risque de violence, d'accroître l'autonomie et la solidarité précisément humaine en ce qu'elle fait du désir et de ses ambivalences et contradictions l'essence de l'homme."
(Sylvain Reboul / Débat avec Pascal Jacob)

"J'ai dit non. J'ai dit non à Dieu, en affirmant les choses un peu brutalement, mais à chaque instant la question revient. Je me dis : est-ce possible […] Je suis obsédé, disons le mot, sinon par Dieu, obsédé, du moins par le non-Dieu. […] Ce n'est pas un athéisme serein, ni jubilant, ni content. Ah non ! Il n'est pas satisfaisant ni apaisé; plutôt à vif : la plaie se rouvre sans cesse."
(Jean Rostand / 1894-1977 / Dieu existe-t-il ? Non… )

"Mais non, l'athéisme n'est pas une croyance. Il est le refus de croire […]. L'athéisme ne prétend pas être débarrassé de toutes les croyances, il en connaît la force et la persistance, mais il se conduit à tout instant en s'abstenant de remettre à une puissance surnaturelle l'explication des phénomènes du monde et le sens de son action."
(Danièle Sallenave / née en 1940 / dieu.com / 2004)

"Si "le libre exercice des cultes" doit être garanti, tout autant doit l'être l'expression philosophique de l'athéisme; son expression publique, comme est garantie celle des religions. Ce qui revient à dire que les "athées" ont non seulement le droit de s'organiser, mais aussi de défendre leurs positions et leurs thèses. Et même de les enseigner."
(Danièle Sallenave / née en 1940 / dieu.com / 2004)

"L'existentialisme n'est pas tellement un athéisme au sens où il s'épuiserait à démontrer que Dieu n'existe pas. Il déclare plutôt: même si Dieu existait, ça ne changerait rien; voilà notre point de vue. Non pas que nous croyons que Dieu existe, mais nous pensons que le problème n'est pas celui de son existence; il faut que l'homme se retrouve lui-même et se persuade que rien ne peut le sauver de lui-même, fût-ce une preuve valable de l'existence de Dieu. En ce sens, l'existentialisme est un optimisme, une doctrine d'action, et c'est seulement par mauvaise foi que, confondant leur propre désespoir avec le nôtre, les chrétiens peuvent nous appeler désespérés."
(Jean-Paul Sartre / 1905-1980 / L'existentialisme est un humanisme)

"Je pense avec vous que le fanatisme est un monstre mille fois plus dangereux que l'athéisme philosophique. Spinoza n'a pas commis une seule mauvaise action : Chastel et Ravaillac, tous deux dévots, assassinèrent Henri IV."
(François-Marie Arouet, dit Voltaire / 1694-1778 / Dictionnaire philosophique)

"Si évolution naturelle du polythéisme au monothéisme il y a, alors, ne pourrait-il pas y avoir une évolution naturelle du monothéisme vers l'athéisme?"
(Ibn Warraq / Pourquoi je ne suis pas musulman / 1999)

Retour à la page d'accueil : ici