O14121
Edith Mora : "Sappho"



O14121 Edith Mora : "Sappho"

"Sappho"

Edith Mora

Flammarion

1966



J’ai servi la beauté
Etait-il en effet pour moi
Quelque chose de plus grand ?



René Char

Feuillets d’Hypnos

Dans nos ténèbres, il n’y a pas une place pour la Beauté.

Toute la place est pour la Beauté.



La première femme poète.



Laide

Brune

Toute petite



Fille

Sœur

Epouse

Mère



Exilée



Vivre à Mytilène



"On gardera de moi le souvenir."



Ma langue se glaça, je demeurai sans voix,
Et ma tremblante main laissa tomber la lyre…



Rhodopis, ton amant est comme
Un dieu : son bonheur me courrouce.

Quand je pense que c’est un homme
Pour qui ta voix se fait si douce…



Dernièrement, l’Aurore aux bottines d’or…



Toucher le ciel
Je n’y songerais pas
De mes deux bras

Retour à la page d'accueil : ici