O14114
Pierre Grimal : "Deux Ajax"



O14114 Pierre Grimal : "Deux Ajax"

"Deux Ajax"

Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine

Pierre Grimal

Puf

1996



I



Fils d’Oïlée.



Le "petit Ajax".



Il combat contre Troie.



Aux côtés d’Ajax, fils de Télamon.



Mauvais caractère.



Arrogant, cruel envers les ennemis.

Querelleur.

Impie.



Ses fautes finirent par entraîner la perte d’une grande partie de l’armée grecque.



Sa faute la plus grave ?

Le sacrilège qu’il commit contre Athéna.

Qui attira sur lui la colère de la déesse.

Pendant la prise de Troie, Cassandre s’était réfugiée près de l’autel de la déesse.

Ajax voulut l’arracher de force à la statue qu’elle embrassait.

Il entraîna la jeune fille et la statue.



Pour ce manquement, les Achéens voulurent le lapider

Mais il chercha asile auprès de l’autel d’Athéna.

Et il échappa ainsi à la mort.



Mais, pendant le retour, Athéna envoya une tempête.

Elle détruisit un grand nombra de navires.

Et celui d’Ajax.

Mais Ajax fut sauvé par Poséidon, qui le ramena à la surface.



Ajax se vanta d’avoir survécu, malgré la colère de la déesse.



Athéna demanda à Poséidon de le perdre.

Le dieu, d’un coup de trident, brisa le rocher sur lequel il était réfugié.

Et le noya.



Ou bien

Athéna le foudroya, utilisant l’arme de son père, Zeus.



Ensuite des épidémies.



Pour être apaisée, Athéna demande que, pendant mille ans, les Locriens envoient chaque année à Troie deux jeunes filles pour expier le rapt et le viol de Cassandre.



On les fait poursuivre par la populace, armée de bâtons, qui cherchaient à les mettre à mort.

Si elles échappaient, elles se rendaient au sanctuaire d’Athéna, pieds nus.

Et y demeuraient, vierges, jusqu’à un âge très avancé.



II


Ajax, fils de Télamon.



C’est le "grand Ajax".



Il règne sur Salamine.



Lutte contre Troie.



Il est, après Achille, le héros le plus fort et le plus vaillant de toute l’armée.



Fort

Grand

Très beau.

Calme.

Maître de lui.



Il est l’opposé du "petit Ajax".



Parlant peu.

Bienveillant.

II craint les dieux.



Plus posé qu’Achille

Sensibilité.

Goût pour la musique.

Un guerrier rude.



Il est désigné par le sort pour combattre en combat singulier contre Hector.

Il l’abat d’une pierre.



Les hérauts interrompent le combat.



Il cherche à arrêter Hector.

En vain.



Il lutte contre Ulysse.

Retour à la page d'accueil : ici