O14106
Citations : "Félicité Lamennais"



O14106 Citations : "Felicite Lamennais"

"Félicité Lamennais"

Citations

Le Robert

2008



Félicité Lamennais



1782-1854.



Nos pères ont vu le soleil décliner.



Je vois Satan qui fuit.



Aimez-vous les uns les autres, et vous ne craindrez ni les grands, ni les princes, ni les rois.



Le cri du pauvre monte jusqu’à Dieu, mais il n’arrive pas à l’oreille de l’homme.



La parole qui nie Dieu brûle les lèvres sur laquelle elle passe,

Et la bouche qui s’ouvre pour blasphémer est un soupirail de l’enfer.



La cause la plus sainte se change en une cause impie, exécrable, quand on emploie le crime pour la soutenir.



La liberté est le pain que les peuples doivent gagner à la sueur de leur front.



Il existe deux races

La race égoïste de l’intérêt pur,

La race sympathique du devoir et du droit.



Si le Christ eût vécu parmi nous,

Un sergent de ville l’eût profané de son ignoble attouchement,

Un juge l’aurait fait écrouer pour vagabondage.

Car le Fils de l’Homme n’avait pas une pierre pour y reposer sa tête.



L’homme est ainsi fait.

La lumière du soleil le laisse dans l’obscurité.

Il ne discerne rien qu’à la lueur des feux qui consument, qui dévastent.

Retour à la page d'accueil : ici