O14076
Marcel Aymé : "De l’amour et des femmes"



O14076 Marcel Ayme : "De l’amour et des femmes"

"De l’amour et des femmes"

Marcel Aymé

Les Belles Lettres

1997



Il y avait entre eux un si grand amour qu’ils se fondirent l’un dans l’autre, et que leurs deux corps n’en firent plus qu’un.



Montaigne

C’est folie de rapporter le vrai et le faux à notre suffisance.



Les personnes amoureuses, celles qui ne le sont plus et celles qui ne l’ont jamais été sont toutes persuadées de savoir ce qu’est l’amour.



Le corps tout entier attendri, allégé, qui semble s’élancer hors de lui-même et rejoindre l’esprit.



Une fierté de tout le corps.



Alexis Carrell

Les jeunes filles appartenant à la classe privilégiée ne tombent jamais amoureuses d’un garçon d’un milieu inférieur.



L’amour, l’avarice et le désire de paraître.



Spécialistes de l’architecture féminine

Couturiers

Cinéastes

Peintres

Sculpteurs

Gynécologues

Masseurs

Photographes

Tenanciers de maisons closes



Orgies de nu dans les grands musées nationaux

Un habitant de Sirius aurait facilement imaginé que l’humanité a passé les quatre cinquièmes de son temps à prendre des bains de soleil.



La vue d’une paire de jambes bien faites est un plaisir dont un visage dispense rarement l’équivalent.



Les femmes peuvent être impudiques sans jamais encourir le reproche d’obscénité.

Retour à la page d'accueil : ici