O14034
Michel Rouche : "Attila, la violence nomade"



O14034 Michel Rouche : "Attila, la violence nomade"

"Attila, la violence nomade"

Michel Rouche

Fayard

2009



Flagellum Dei

Le fouet de Dieu.

Appliqué par Augustin à Alaric.

Verge de la fureur de Dieu.



Ignorance envers le christianisme.



Boire dans la coupe crânienne du vaincu.

Calotte crânienne sciée au niveau des sourcils.



Repoussoir manichéen

Etre bestial et cornu, à l’instar d’un bouc.



Ancêtre des rois magyars.

La culture hongroise, marquée par lui.

Fierté de porter ce prénom.



Attila scandinave

Atli

Günnar, enfermé dans une fosse remplie de vipères.

Il tente vainement de les charmer en jouant de la harpe avec ses doigts de pied.

Güdrun se retourne contre son époux Atli.

Elle fait venir leurs deux fils.

Leur tranche la gorge.

Tu m’as causé de graves souffrances en massacrant mes frères.

Tu as perdu tes fils.

Tu as bu toi-même leur sang mélangé de vin.

De plus, j’ai pris leur cœur.

Je les ai fait rôtir sur une broche, et tu les as mangés.

Elle enfonce une épée dans la poitrine d’Atli.

Elle met le feu à la halle en bois du palais du roi.



Attila germanique

La catastrophe finale des Burgondes à la cour des Huns n’est plus provoquée par la soif de l’or que possède Attila, mais par Kriemhilde (Güdrun) qui venge cette fois le meurtre de son époux Siegfried.



Sainte Ursule

Martyre.

Celui des 11 000 vierges.

5 ème siècle, à Cologne.

On ajoute le nom d’Ursule, une enfant de 8 ans, relevé sur une pierre tombale.

Succès foudroyant.

La cathédrale de Cologne est dédiée à sainte Ursule.

Des religieuses enseignantes se placèrent sous son patronage.



Le Caravage

Flèche qui vient de se planter dans son sein.

Attila la regarde, d’un air sombre.



Son visage est celui du Caravage.

Il commit deux crimes.

Fut gracié deux fois par le pape.

Déchiré par son homosexualité.

Visage tourmenté par sa propre culpabilité.

Pourquoi frapper l’innocente ?



Corneille

Attila

La violence d’Attila est le résultat d’un amour dédaigné qui mène le crime à son paroxysme.



Voltaire

Français léger au cœur sec.

Il voit en Attila un nouveau Charles XII, qu’il admirait tant, égaré en Russie, sans s’occuper du désastre final.



Montesquieu

Il ne faut pas croire que ce fut par modération qu’Attila laissa subsister les Romains.

Il suivait les mœurs de sa nation qui le portaient à soumettre les peuples et non pas à les conquérir.



Wagner

On jette Brünehilde avec son cheval dans le bûcher funèbre qui consume le corps de Siegfried.

Le Walhalla, séjour des dieux ou halle des occis, s’écroule en flammes.

Le Rhin déborde et les ondines, filles du fleuve, retrouvent l’anneau d’or maudit.

Du coup, elles récupèrent leur pureté originelle.

Soif de l’or.

Tribut des Huns.

Trésor de Fafnir.

Une pulsion infantile qui joue avec la mort.

Elle mène à la destruction finale.

Alors peut commencer le règne de l’homme.



Nibelungen

Kriemhilde

Le sang salvateur.

Elle représente la quintessence de ses vertus et de ses passions.

Une gnose néopaïenne.

Elle explique la prégnance du mythe de Siegfried, trempant dans le sang du dragon pour devenir invulnérable.



Himmler

"Trempez-vous ! Trempez-vous ! Trempez-vous toujours dans le sang des impurs."

"Vous vous purifiez et vous garantissez le rétablissement de l’équilibre racial indispensable à celui du monde."

"Ainsi, vous continuez la marche des chevaliers."

Retour à la page d'accueil : ici