O14007
Joseph Roth : "La marche de Radetzky"



O14007 Joseph Roth : "La marche de Radetzky"

"La marche de Radetzky"

Joseph Roth

Dictionnaire des Œuvres



1894-1939.



Déclin de l’Autriche des Habsbourg.



Le roman s’étend sur trois générations de Trotta.



L’ancêtre sauve la vie de François-Joseph à Solférino.

Lieutenant.

Promu capitaine et anobli.

Il quitte l’armée le jour où il découvre dans le livre d’histoire de son fils le récit enjolivé et déformé de son "action héroïque".



Son fils devient haut fonctionnaire de l’Empire.

Préfet dans une petite ville de Moravie, où l’on joue tous les dimanches sur la place la marche de Radetsky.



A l’image de l’Empereur dont il est une sorte de double, il accomplit sa tâche avec un sens du devoir, une rigueur et une fidélité absolue.



Son fils unique, Carl Joseph, devient officier de cavalerie.

Il est muté en Galicie.

Mais l’héritier du héros de Solférino n’est plus qu’une pâle copie de son ancêtre.

Son existence n’a de valeur à ses yeux que par référence à la gloire du passé.

Il est mou.

Sa vie est de plus en plus triste et banale.

Il ne puise sa force que dans le souvenir de l’acte héroïque.

Incapable de faire face aux exigences de cet idéal, son insuffisance se manifeste par le jeu, l’alcool, l’échec en amour.

Il est envoyé avec sa compagnie pour mater une grève d’ouvriers.

La guerre éclate, en 1914.

Il participe à la campagne de Galicie, où il est tué.



Le préfet, son père, ne lui survivra que peu de temps.

Il meurt en 1916, alors que l’issue fatale de la guerre ne fait plus de doute, et presque le même jour que l’Empereur.



Grande force évocatrice.



Provinces lointaines.



Des significations symboliques sous-jacentes.


Un monde ayant perdu ses valeurs fondamentales, son soutien, son avenir, et voué à la destruction.

Retour à la page d'accueil : ici