O13984
Alain Decaux : "Offenbach, roi du second empire"



O13984 Alain Decaux : "Offenbach, roi du second empire"

"Offenbach, roi du second empire"

Alain Decaux

Pierre Amiot

1958



Reynaldo Hahn

Sous sa gaîté brille toujours une étincelle divine.



Jacob devient Jacques



Converti.

Il n’éprouve pas l’impression d’avoir trahi le judaïsme.

Jamais il n’oublia les rites étroits de sa petite enfance.

Inséparables d’un père tendrement aimé.

Il répéta qu’il n’était pas juif.

Baptisé.

Il épouse Herminie.



Dix idées par jour.



Offenbach, par lui-même



Je suis très vivement attaqué.

Il y a des personnes qui n’aiment pas ma musique, et c’est bien leur droit.

Il y en a d’autres auxquelles déplaît mon nom répété trop souvent à mon gré.



Offenbach et Wagner



Fort accent allemand.



Victoria aux Bouffes-Parisiens.



Bonne humeur.

Soirées triomphales.



Il dit à Herminie :

Nos petits-enfants seront riches.



A sa fille :

--- Crois-tu qu’il restera quelque chose de moi ?

Elle lui répond :

--- Ca, papa, je te le jure !

Retour à la page d'accueil : ici