O13947
Philippe Ilial : "Hérésies et inquisitions"



O13947 Philippe Ilial : "Heresies et inquisitions"

"Hérésies et inquisitions"

Philippe Ilial

Diverti

2015



Une hérésie ?

Une déviation doctrinale.

Elle ne peut exister que s’il y a un dogme, un credo établi préalablement.



Christianisme



Recherche d’un message caché de Jésus

Gnose.



Gnosticisme

Les humains sont des âmes divines prisonnières d’un monde matériel créé par un dieu mauvais,

Symbole du mal appelé le "démiurge".



Dogme établi par les Pères de l’Eglise



Christianisme

A Rome, une secte parmi les autres.



Sous les Sévère, le nombre de chrétiens croît.

Ils s’infiltrent partout.

Dans les hautes sphères du pouvoir.



Eglise chrétienne

D’abord de petites communautés indépendantes.

Solidarité dans les périodes de persécution.



Beaucoup de variations



Eglise

Devenue un des piliers du pouvoir.

A partir du Moyen Age, elle pourchasse toute forme d’hérésie,

Ou de croyance déviant de la "droite foi".



Croisades



Inquisition



AURORE CHEMAMA

LES PREMIERES HERESIES CHRISTOLOGIQUES



Remariage des veufs et des veuves déconseillé.

Virginité encouragée.

Adultère condamné.

Participation aux cultes païens interdite.

Même aux cultes obligatoires, comme celui de l’empereur.

Jeux du cirque considérés comme mauvais.

Comme le théâtre.

Et les jeux de hasard.



Certains chrétiens gagnent leur vie en fabriquant des idoles.



Des évêques intendants chez de grands propriétaires.



Des soldats et des fonctionnaires chrétiens.



Peu à peu, les chrétiens s’intègrent dans la vie de l’empire et dans tous ses domaines.



Constantin

Enclin à la religion

Sa mère puis une de ses sœurs deviennent chrétiennes.



312

Victoire au pont Melvius



Constantin est Pontifex Maximus

Chef de la religion romaine.



DONATISME



En Afrique, les chrétiens persécutés par Dioclétien et la Tétrarchie.

Carthage

Leurs biens sont confisqués.

Leurs églises sont démolies.

Les livres saints sont brûlés.



Pour les donatistes, tout sacrement donné par un ministre indigne est invalide.

L’Eglise catholique considère qu’il est valide.

Le ministre humain n’est que l’instrument du Christ, seul vrai ministre des sacrements.



Pour les donatistes, l’Eglise est une communauté dont tous les membres sont saints.



Pour les catholiques, la sainteté se situe dans un noyau institutionnel, indépendamment de la valeur personnelle.



Constantin prend parti pour l’Eglise catholique

Il fait persécuter les donatistes.



ARIANISME



Arius

Vers 320

Le Fils est inférieur au Père, c’est-à-dire Dieu.

Dieu est divin.

Mais son Fils est d’abord humain.

Même s’il possède en lui une parcelle de divinité.

Le Fils n’est pas vu comme de la même substance que le Père, puisqu’il est humain.

Tandis que Dieu est intemporel et incréé.

Le Père est éternel.

Le Fils et l’Esprit ont été créés.

Ce sont donc des créatures subordonnées à Dieu.



L’évêque d’Alexandrie, Alexandre, excommunie Arius.

Mais la querelle s’étend à tout l’Orient.

Arius est accueilli par Eusèbe de Nicomédie, chef du parti arien.



Lucien de Samosate, cent ans avant, a été le premier à penser que le Fils est subordonné au Père.



Eusèbe est protégé par la sœur de Constantin.



Eusèbe de Césarée, autre évêque favorable à Arius.



Il convoque un synode palestinien, qui lui donne raison contre son évêque.



Arius est excommunié, suite au concile d’Antioche de 324.



L’unité de l’empire est menacée.



Constantin écrit une lettre incendiaire aux évêques.

Il convoque le concile de Nicée.

325.



Théologiens

Le Fils est le Fils de Dieu.

Engendré par lui.

Non pas créé.

Et CONSUBSTANTIEL au Père.

De la même nature que le Père.



Constantin menace de coercition les récalcitrants.



Arius est exilé.


Le fils de Constantin, Constant, impose l’arianisme quelques années plus tard.



Le paganisme adapté

Constantin descendant de Vénus.



LES PERES DE L’EGLISE



Les plus anciens :

Pères apostoliques.



CONTRE LES GNOSTIQUES



Les gnostiques cherchent la connaissance religieuse, mais sans la foi.

Ils empruntent une partie du vocabulaire chrétien.

Mais s’en détachent nettement.

Le monde a été créé par un anti-Dieu, qui a usurpé la place du vrai Dieu.

Il est mauvais.

Le monde est mauvais de naissance.

L’âme est incarcérée dans les corps.

La résurrection est donc impossible.

Au-dessus de Dieu et du Christ, il y a le Plérôme, la plénitude.

Les gnostiques se croient une race à part.

Une multitude de sectes.

Beaucoup sont très cruels.

Manger un nouveau-né par exemple.



Saint Irénée, né à Smyrne, mort à Lyon en 402, les combat

Disciple de saint Polycarpe, lui-même disciple direct de l’apôtre Jean.

A Rome, il rencontre Justin.

177

Il devient évêque de Lyon.



Il dénonce l’idéologie dualiste des gnostiques

Les réfutant grâce à son appui sur les Ecritures.



LA SAINTE TRINITE



Au 3 ème siècle, naissent des écoles de théologie.



Tertullien

Il fonde la théologie latine.

Meurt vers 220.

Carthage.

Contre les gnostiques.

Evangélisation des païens.

Il parle de la Trinité.

Le Christ, Fils de Dieu et vrai homme.

Chacune de ces trois personnes est de la même substance que Dieu.

Donc EST Dieu.

Moraliste.

La femme est l’agent principal de la chute de l’homme.

Devient encore plus rigoriste.

N’est pas canonisé par l’Eglise.



Origène

185-254.

Né à Alexandrie.

Mort à Tyr.

Fait partie de l’école d’Alexandrie.

Exégèse complète de la Bible.



Trois sens de l’Ecriture :

Littéral

Moral

Spirituel



Ils correspondent aux trois partie de l’homme :

Le corps

L’âme

L’esprit



Grégoire de Naziance

329-390.

Né au Cappadoce.



"Le théologien"

Avec Basile de Césarée

Et

Grégoire de Nysse



Grégoire de Naziance

Le christianisme et la culture helléniste sont conciliables.

Car la sagesse et la culture sont universelles.



Un bon évêque doit n’avoir pas seulement une bonne morale, mais aussi une culture développée.



Il utilise les règles de l’éloquences grecques dans ses leçons

En prenant pour exemple la foi.



La raison humaine est incapable de comprendre complètement Dieu.

C’est par la prière et la méditation que l’on peut se rapprocher de lui.



Trois personnes de la Trinité profondément unies.



L’Esprit saint

Il parle

Agit

Est une partie de l’essence divine et non une créature de Dieu.



Jean Chrysostome

Né à Antioche.

Mort en 407.

Archevêque de Constantinople.

Eloquence (Bouche d’or).

Rigueur morale.

Désir de réforme profonde de l’Eglise.

Ils le conduisent à l’exil, puis à la mort.

La voie du prêtre n’est pas forcément celle du monachisme.

Il doit se consacrer aux autres.

Etre soumis à toutes les tentations, et il est alors encore plus méritant.

Très dur envers la corruption.

Et la vie licencieuse des grands.

Il va jusqu’à destituer les juges et les prêtres qu’il estime indignes.

Ramène les moines vagabonds à leur couvent par la force.

S’en prend aux hérétiques.

Aux Juifs.

Aux païens.

Il voit dans les Juifs les adversaires de l’Evangile.

Il critique les synagogues, disant qu’ils s’y trouve des prostituées et des efféminés.

Les démons habitent les âmes des Juifs.

Ses critiques et sa rigueur morale le conduisent à l’exil.



C’est lui qui a donné une partie de sa liturgie eucharistique à l’Eglise orthodoxe.

Elle est encore utilisée aujourd’hui.



Thèmes de prédilection :

Gloire de Dieu

Amour du prochain.



Saint Augustin



354-430.



Il a lu les grands auteurs grecs.



Accusé d’avoir démonisé la sexualité.



Amour de Dieu.


Cité de Dieu, cité des hommes.



HERESIES MEDIEVALES



Les Vaudois



Pauvreté

Mendicité

Apostolat



Revendiquant le droit d’annoncer librement la parole.



Contrairement aux préceptes de l’Eglise grégorienne, qui interdit la prédication aux laïcs.



Bourgeois aisé de Lyon, Valdès.



1173

Il décide de renoncer à ses biens.

A sa vie familiale et sociale.

Pour suivre et imiter le Christ.



Pas de rupture avec l’Eglise catholique.

Hostilité contre eux.

Monopole de la prédication.

Ils sont chassés de Lyon.



Naissance d’une nouvelle définition de l’hérésie.



Cathares



Bégards et béguines



Ordres mendiants



Frères mineurs

Saint François d’Assise.



Frères prêcheurs

Dominique de Guzman.



Franciscains et Dominicains durant l’inquisition



Bernard Gui

Inquisiteur.

Dans LE NOM DE LA ROSE :

Froid et sanguinaire.



Les marranes



Les morisques



La procédure inquisitoriale

Campagne

Arrestation et emprisonnement

Sorcellerie

Apostasie

Renégats

Procès

Autodafé



CONCLUSION



Motif originel de l’inquisition ?

Sauver des âmes.

Conserver la chrétienté.
Née en 1231.

Découvrir et supprimer les crimes supposés de dissidents.

Les hérétiques se sont multipliés.

Eglise obsédée par son unité.

Lutte contre les hérétiques.

Les sorciers.

Les magiciens.

En France, la royauté n’aime pas cette justice.

Mais elle doit collaborer avec elle.

A l’apparition du protestantisme, c’est le parlement de Paris qui dirige la répression.

Des criminels capables de déstabiliser la paix du royaume : religion et conspirations.

Retour à la page d'accueil : ici