O13915
Enfant, Joseph Roth envie un camarade enfant, qui a un père ; ce n’est pas son cas



O13915 Enfant, Joseph Roth envie un camarade enfant, qui a un pere ; ce n’est pas son cas

Le père de Roth, après une difficile transaction de grains en provenance de Hambourg, est devenu fou.



La famille a préféré dire qu’il s’était pendu.



Arnold Zipper, un camarade d’école, qui a un père.



Roth l’envie.



Il écrit :

"C’est comme avoir un perroquet ou un Saint-Bernard."



Toute sa vie, Roth a raconté des histoires de pères. Il en invente des dizaines.



Très jaloux, il écrit à Stefan Zweig, en 1935 :



"Pourquoi me traitez-vous si mal ?"



"Vous m’avez laissé pendant trois semaines sans m’envoyer une ligne."



"Si bien que je pourrais avoir l’impression que vous me fuyez comme le succès me fuit."



"Cela m’afflige et me chagrine de penser que vous pourriez me mettre dans le même sac que les autres."



Même si Zweig lui envoie régulièrement de l’argent, Roth entend être le seul aimé…

Retour à la page d'accueil : ici