O13897
Nicolas Rouvière : "Astérix, ou la parodie des identités"



O13897 Nicolas Rouviere : "Asterix, ou la parodie des identites"

"Astérix, ou la parodie des identités"

Nicolas Rouvière

Champs-Flammarion

2008



Cadre

Univers imaginaire de "nos ancêtres les Gaulois".

Réminiscences scolaires.

Imagerie gauloise, véhiculée par les manuels d’histoire de l’enseignement primaire et secondaire sous la III ème République.



La seule paix digne de ce nom est en réalité celle qui règne dans le village gaulois.



Jean Lartéguy

Astérix refait une histoire à ma convenance.

Le Gaulois refusent la pax romana.

Pas de l’oie et casques à pointe.

Mon chauvinisme s’en trouve agréablement chatouillé.



Un univers anti-élitiste.



La connaissance des druides

Guerre des Gaules de Jules César.

Histoire naturelle de Pline.



La religion

Un trait identitaire secondaire.



Valorisation des particularismes.



Evocation plaisante des circuits touristiques.



Transposition et travestissement, dans un univers décalé, de multiples références anachroniques.



Retrouvailles du public avec ce qu’il connaît.

Ce qui a une force intégratrice évidente.

Elle rend l’univers d’Astérix ludique, familier et attachant.



Un second niveau de comique peut alors se déployer sur ce fonds d’identité reconstruit globalement par la mise à distance des lieux communs.



L’usage des stéréotypes est l’une des caractéristiques principales invoquées par la critique littéraire pour fonder la distinction entre la littérature dite savante et la littérature populaire de grande diffusion.



Le grand public aime généralement les lieux communs, et il cherche des modes d’expression immédiatement accessibles.



André Stoll

Astérix déconstruit et démonte les mythes de l’identité.



Au rebours de toute théorie ethno-religieuse sur le "choc des civilisations", Astérix développe une véritable utopie constructive du lien à l’autre.

C’est ce socle de valeurs universalistes qui suscite la sympathie des lecteurs.



Panoramix

La sagesse laïque.



La disqualification des stéréotypes.



La parodie des locutions figées.



L’exagération.



Un tableau moqueur de la société française.



Le traditionalisme des mœurs.

Retour à la page d'accueil : ici