O13895
Honoré d’Urfé : "L’Astrée"



O13895 Honore d’Urfe : "L’Astree"

"L’Astrée"

Honoré d’Urfé

Gallimard

1984



Gaule du 5 ème siècle



Lignon

Jardin d’amour médiéval.

Des nobles se sont réfugiés là.

Ils ont pris l’habit de bergers, pour vivre plus doucement et sans contrainte.

Un monde libre et heureux.

Fidélité intacte à l’esprit et aux valeurs de la Gaule ancienne.



Galathée et Céladon



De Galathée, le nom de la Gaule.



Galathée

Dame de toutes ses contrées.

Actuellement, la nymphe Amasis à laquelle doit succéder sa fille Galathée.



Rôle important joué par les femmes dans le monde gaulois

Surtout, justice et religion.



La pastorale

Elle vit de conventions.

Réduit toute l’action à la conquête amoureuse.

Le berger est là pour "faire l’amour".

Faire sa cour.

Parler d’amour.

S’il lui agrée, la bergère accueille favorablement l’amant qui se met à son service.

L’amant obéit sans réserve aux ordres de sa maîtresse.

Céladon ne discute pas les commandements d’Astrée.

C’est la preuve la plus haute qu’il puisse lui donner de la sincérité et de la force de son sentiment, puisqu’elle le conduit à préférer la mort à l’insoumission.

Par là, il est le parfait amant, tel que l’avaient défini au 12 ème siècle les théoriciens du service d’amour.



Amour

L’extrême pointe de l’amour don de soi, l’amour absolu, de l’amour extatique, où l’être aimant s’anéantit volontairement dans l’objet aimé.



Convergence de la spiritualité chrétienne, ou juive, et d’une mystique averroïste (Ficin, Leone Ebreo, Varchi).

Retour à la page d'accueil : ici