O13876
Alain Michel : "Théologiens et mystiques chrétiens au Moyen âge"



O13876 Alain Michel : "Theologiens et mystiques chretiens au Moyen age"

"Théologiens et mystiques chrétiens au Moyen âge"

Alain Michel

Gallimard

1997



David est antérieur à Homère.



Les Juifs de l’époque hellénistique ont exalté la sagesse, première création de Dieu.



Chateaubriand

Le christianisme a sauvé la culture païenne en associant la tradition philosophique et la vitalité des barbares, qu’il délivrait de son inhumanité.



SAINT AUGUSTIN



N’appartient pas au Moyen Age.

Témoin le plus éminent de ce qui restera de la tradition latine.



Originalité personnelle et universalité.



BOECE



Le dernier des grands témoins de la sagesse antique.



Il glorifie l’amour sans contrepartie.



Condamné.

Sans pouvoir se défendre.



Accord

Transcendance mystique du Père

Action lumineuse du Verbe

Initiations amoureuses de l’Esprit



Il ne peut y avoir de prédestination

Parce que Dieu, étant esprit, rejette la nécessité matérielle.

Il ne connaît ni avenir ni lui-même.



SAINT ANSELME DE CANTORBERY



Long exil, parce qu’il fréquentait les droits de Rome.



Dieu seul peut laver l’offense faite à Dieu.

C’est pour cela qu’il se fait homme.



Il parle d’hypostases plutôt que de personnes.



JEAN DE SALISBURY



Rôle de la culture et des lettres dans la pensée chrétienne.



Secrétaire de Thomas Becket.

Retour à la page d'accueil : ici