O13868
Jan Assmann : "Moïse l'Egyptien : essai d'histoire de la mémoire"



O13868 Jan Assmann : "Moise l'Egyptien : essai d'histoire de la memoire"

"Moïse l'Egyptien : essai d'histoire de la mémoire"

Jan Assmann

Aubier

1998



Traduit de l'allemand



Yosef Hayim Yerushalmi

Le Moïse de Freud

Strabon, Manéthon, Apion, Celse.



HISTOIRE DE LA MEMOIRE ET IMAGE DE L'EGYPTE



Moïse l'Egyptien

D'Akhenaton au 20 ème siècle.



Moïse et la réception de l'Egypte en Europe



Renaissance

Débat hermétique : Egypte, origine de la théologie et de la sagesse

Débat hiéroglyphique, qui interprète et révère l'écriture égyptienne, comme purement conceptuelle
D'où la construction de la tradition emblématique

Débat chronologique : Découverte dans les sources gréco-égyptiennes de la profondeur du temps



La Renaissance, âge d'or de l'égyptophilie

La représentation que l'on se faisait de l'Egypte : tradition inventée.

Un cas étonnant d'imagination rétrospective, qui n'avait pas grand-chose à faire avec l'histoire.

Enorme influence sur la mémoire culturelle.



Expédition de Bonaparte en Egypte

Champollion : l'égyptologie est maintenant une discipline universitaire.



HISTOIRE ENFOUIE, SOUVENIR REFOULE : MOISE ET AKHENATON



Akhenaton, mort en 1338 avant J. C.

Peu après sa mort, on raya son nom des listes de rois

On démolit les bâtiments qu'il avait faits construire.

On détruisit les images et les inscriptions faisant référence à sa personne



Redécouverte au 19 ème siècle



Moïse ? L'inverse

Aucune trace de son existence terrestre



Arthur Weigall

Egyptologue

Psaume 104
Traduction du Grand Hymne d'Akhenaton ?

Aton et Adonaï, un seul et même nom ?



Akhenaton était-il le Moïse égyptien ?



LEPREUX ET JUIFS



Manéthon fait référence à Akhenaton

Prêtre égyptien

Auteur d'une histoire de l'Egypte

Son œuvre s'est perdue

Cité par Josèphe

Le roi Aménophis (Akhenaton) exprime le souhait de voir les dieux

Comme son prédécesseur Hor

Aménophis le sage, fils d'Hapou, lui répond qu'il verra les dieux lorsqu'il aura purifié le pays de ses lépreux

Les dieux sont invisibles en raison d'une souillure du pays, dont les lépreux porteraient la faute

Organisation sous la direction d'un chef : un prêtre héliopolitain du nom d'Osarsiph.

On leur donne des lois qui prescrivent tout ce qui est interdit en Egypte, et interdisent tout ce qui est permis en Egypte

Peur causée par la contre-religion

Bannissement



Le monothéisme défini comme une CONTRE-RELIGION.



Le juif, ennemi religieux par excellence


Papyrus démotique de l'époque romaine

Les Juifs sont qualifiés de BRISEURS DE LOIS, qui furent autrefois chassés d'Egypte par la colère d'Isis.

Ils vont s'installer dans le temple d'Héliopolis.



Le Juif

Athée

Iconoclaste

Impie



SIGNIFICATION ET ORIGINE DE LA LOI :
JOHN SPENCER EGYPTOLOGUE



1630-1693.


La sagesse des Egyptiens, dont Moïse est censé être le dépositaire.



Montrer l'origine égyptienne des lois rituelles hébraïques.



L'inversion normative

C'est la thèse de Maïmonide dans le Guide des Egarés.

Aucune des 613 lois ne peut avoir été édictée par Dieu sans raison.

Dans les cas où les justifications morales ou mystiques sont impuissantes à rendre compte d'une loi, c'est dans l'histoire qu'il faut en chercher le fondement.

L'action de Dieu dans l'histoire est conçue par Maïmonide à l'image de la création divine dans la nature.

NATURA NON FACIT SALTUS : La nature ne fait pas de sauts.

Talatuff : Subtilité, finesse, inventivité, intelligence, ruse.



La révélation ?

Un processus de changement sans heurt et de croissance naturelle.



Maïmonide détruit la distinction conventionnelle entre religion révélée et religion à croissance naturelle.



La religion révélée est un phénomène historique, elle résulte donc également d'une croissance naturelle.


Spencer sait ce qu'il doit à Maïmonide.

Il reprend à son compte cette théorie.



Chez Maïmonide, les païens ne sont pas les Egyptiens, mais les Sabéens.

Il s'agit d'une civilisation imaginaire qu'il a construite en appliquant de façon conséquente le principe manéthonien de l'inversion normative.



Manéthon inventa une contre-société qui se serait donnée pour loi l'inversion des mœurs.



ACCOMMODATION : L'INCULTURATION DE LA LOI



HEN KAI PAN : LA THEOLOGIE SECRETE DE L'EGYPTE
SELON RALPH CUDWORTH



Athéisme



Hen kai pan

Un et tout, ou le Tout-Un.



Le monothéisme est commun à toutes les religions, y compris l'athéisme.



L'athéisme, et le polythéisme, adhèrent à la conception du dieu suprême unique.



Caractère naturel de l'idée de Dieu.



Distinction précieuse

1) Dieux non créés et existants par eux-mêmes.

2) Dieux nés et mortels.



C'est le cas dans le polythéisme grec

D'Hésiode à Julien l'Apostat.

Oracles sibyllins, zoroastrisme, religion chaldéenne, orphisme.



Dualisme : dieux existant par eux-mêmes.



Dithéistes

Plutarque

Marcionites

Manichéens

Pas Platon

Pas les Zoroastriens



Orphée et tous les autres païens grecs connaissaient une divinité unique universelle qui était l'Unique, le Tout.



L'Egypte, patrie du savoir

La science divisée en trois domaines :

Histoire

Philosophie

Théologie



Inscription de Saïs

A toi, l'Unique qui est Tout, ô déesse Isis.



VERITE ET MYSTERE
WILLIAM WARBURTON



1698-1779.



Le point de vue d'un déiste : John Toland



Le mystère de la schizophrénie des païens



Grammatologie de l'idolâtrie et du secret



L'ANONYME ET LE TOUT-UN



Karl Leonhard Reinhold

YEHOVA SIVE ISIS.



Saïs

Le fruit de mon corps est le soleil.



La nature et le sublime : Friedrich Schiller



SIGMUND FREUD : LE RETOUR DU REFOULE



Le kaléidoscope des citations et la naissance du texte de Freud



Les deux moïse et le double chemin de la tradition juive



Répétition et refoulement : meurtre du père et origine de la religion

Moïse assassiné indissociable de l'origine de la religion, pour Freud.



La version freudienne de l'evhémérisme



Freud

Du temps où les dieux étaient plus humains
Plus divins étaient les hommes.



SYMBOLES ET MUTATIONS DE LA DISTINCTION MOSAIQUE



La mine d'or de l'image biblique



L'Egypte : le dieu visible et le dieu caché



Akhenaton

Vérité de la lumière et mensonge du mythe.



Moïse et l'invention de l'idolâtrie

Le secret : le révélé et le dissimulé

Retour à la page d'accueil : ici