O13825
Hugues Kéraly : "Présence d’Arius"



O13825 Hugues Keraly : "Presence d’Arius"

"Présence d’Arius"

Hugues Kéraly

Dominique Martin Morin

1981



PIERRE CHAUNU

PRÉFACE



Trois hérésies. Toutes en découlent

Toutes trois nées de la culture païenne antique, en cette Basse-Antiquité qui a vu fleurir les systèmes de la gnose.



1) Marcion

Refuse de reconnaître la même paternité divine aux deux testaments.

Comme si le Christ que nous adorons n’était pas celui qui est annoncé.



2) Pélage

Contemporaine de l’arianisme.

Pélage affirme notre participation active au salut.

Non comme <>, mais un renfort de l’homme à l’œuvre de Dieu.

Comme si Dieu avait besoin, pour sauver comme pour créer, de notre belle intelligence et de notre orgueil.



3) Arius

La plus perfide.

Refuser au Fils l’égalité avec le Père.

Sombre jalousie de la gloire du Père.

A quoi servirait un Christ qui ne serait vraiment Dieu comme il est Homme.



PRÉSENCE D’ARIUS



La plus grande hérésie christologique surgie au 4 ème siècle dans l’Eglise d’Orient.



Arius

Son enseignement : rationaliser la foi.

Il nie l’identité d’essence entre le Père et le Fils.

Tout comme l’éternité de leurs relations d’origine.



Credo arien

Dieu est un, éternel, inengendré.

Les autres êtres sont des créatures, le Logos tout le premier.

Créature de Dieu, il est le créateur de tous les autres êtres. Ce rapport justifie le titre de Dieu qui lui est donné improprement.

Dieu l’a adopté comme Fils en prévision de ses mérites. Il est libre, susceptible de changer.

Le Logos s’est fait chair, en ce sens qu’il remplit en Jésus-Christ les fonctions d’âme.



L’arianisme ruine la Trinité du Credo catholique, toute l’économie du salut.

Si Jésus-Christ n’est pas la seconde Personne divine, Dieu fait homme, il n’y a plus d’incarnation.

La présence eucharistique perd toute réalité.

Le Christ devient l’homme parfait en communion avec le Père.



Alexandre le comprend. Athanase aussi

Querelle de 63 ans dans l’Empire romain.

De trois siècles et demi chez les Barbares.

Elle n’est pas terminée.



Arianisme et barbarie

Ils ont partie liée.

Barbarie antique et barbarie contemporaine.

Le Barbare ne reconnaît ni traditions ni devoirs.

Orgueil.

Ratiocination.



Cardinal Newman

Aucune doctrine n’est définie avant qu’elle n’ait été combattue.

Retour à la page d'accueil : ici