O13785
Intoxication communiste. A la fête de l’Huma : "L’homme que nous aimons le plus, c’est Staline". Mais c’était un monstre



O13785 Intoxication communiste. A la fete de l’Huma : "L’homme que nous aimons le plus, c’est Staline". Mais c’etait un monstre

Un engouement maladif.



Des illusions.



Staline, homme de la liberté, de la paix.



Il confisque les libertés.



Il tue sauvagement.



Vilar, Marina Vlady, Montand, Signoret, Sartre, Juliette Gréco, Gérard Philippe, Kanapa…



Il s’avère que tout cette enthousiasme était fondé sur le mensonge.



Aragon insiste :



"Il faut approuver l’intervention militaire en Hongrie."



Il reçoit sa récompense : Recteur, honoris causa de l’université de Moscou.



Annie Kriegel, à propos des "Blouses blanches" :



Il est normal que les Juifs soient les valets de l’impérialisme.



Jacques Brel rencontre trois hommes politiques français.



Waldeck Rochet, le plus sincère.



Mitterrand, le plus malin.



Mendès-France, le plus intelligent.



Et lui le plus crédule, heureux de ce que, contrairement à New York, on ne lui parle pas d’argent en soviétie.



Lendemains qui chantent.



Qui déchantent amèrement.



En tirer "parti" : se méfier des engagements naïfs, autour du crime.

Retour à la page d'accueil : ici