N6480
Aie pitié des prisonniers, esclaves impuissants ; ne les accable pas



N6480 Aie pitie des prisonniers, esclaves impuissants ; ne les accable pas

Aie pitié des prisonniers, esclaves impuissants ; ne les accable pas.



Soumis à leur brave idoles.



Fiers de la vérité qu’ils arborent.



Mais incapables de penser.



D’aucune prise de conscience.



Des remplaçants pervers, dictateurs.



Déifiés, admirés.



Le bien par excellence.



Mais c’est du mal qu’il s’agit.



N’accable pas celui qui est tristement confiné, dans sa prison.



Offre, plutôt, si tu le peux, une lumière.

Retour à la page d'accueil : ici