N5954
Seulement offrir du bonheur ; jamais un poison. Quelle cruauté, dans la fausse bonté qui culpabilise et anéantit !



N5954 Seulement offrir du bonheur ; jamais un poison. Quelle cruaute, dans la fausse bonte qui culpabilise et aneantit !



Seulement offrir du bonheur ; jamais un poison.



Quelle cruauté, dans la fausse bonté qui culpabilise et anéantit !



Bonté doucereuse, prétendue.



Elle culpabilise.



Ramène l’autre à un néant.



Elle fait semblant qu’elle donne.



Mais elle est un venin qui détruit définitivement.



Plaçant l’autre entre les griffes du péché originel.



Des caprices cruels de l’idoles.



De la théologie que l’assassin éprouve et développe en lui, en chacun.



Soviétisme qui annule, méchamment, toute foi, avant de sombrer dans la méchanceté sadique de l’annihilation de tous.



Exécutions et soi-disant procès.



Autocritique sans faille.



Celle aussi de Breton, pour lequel tu n’as pas de sentiments amoureux, étant seulement "l’homme-machine" de la Mettrie.



Machine à jouir.



Tristesse infinie de la volupté prétendue de Sade.



Scientisme qui se rengorge, entendu, sans pitié.



Qui te fait rendre gorge.

Retour à la page d'accueil : ici