N5904
Morales fictives ? Faire semblant que l’on s’exhorte au bien, qui est tellement naturel. Mais avec une méchanceté sous-jacente



N5904 Morales fictives ? Faire semblant que l’on s’exhorte au bien, qui est tellement naturel. Mais avec une mechancete sous-jacente

Un exercice démoralisant.



Inutile, avec toutes ces harangues vertueuses, mais inopérantes.



L’histoire des crimes est soigneusement laissée de côté.



Les hérauts de la vertu se prononcent, avec enthousiasme.



Un judaïsme théorique, dont l’effort est largement absorbé par la lutte désespérée pour une survie un peu convenable.



Un christianisme, vindicatif envers Israël, qui est terriblement coupable d’un crime, un fait divers individuel. Il est animé par la haine, tandis qu’il se rengorge, très satisfait de ce qu’il est censé avoir accompli.



Il extermine les Amérindiens, qui sont censés être des barbares. Laissant tranquillement sa propre barbarie.



Un islam de la revanche, tout entier défini par la vengeance et la rancune. Il ne reste aucune place pour la moindre vertu, tandis que l’on se vante d’une immense supériorité.



Des athées, qui cherchent, péniblement, à se dégager des fléaux empoisonnés, mais qui ne connaissent aucune sorte de générosité, celle-ci étant largement compromise avec les autres équipes, celles des "infâmes".



Pour tous, le malheur, l’impasse, l’impossibilité de vraiment vivre. Chacun dans sa pauvre cage, démuni quoique vantard.

Retour à la page d'accueil : ici