N5833
Le génie ne justifie en rien le mépris des autres



N5833 Le genie ne justifie en rien le mepris des autres

Le génie ne justifie en rien le mépris des autres.

Pourtant, dans sa solitude incomprise, comme il se moque d’eux.



Affublé de génie par un dieu inconsistant.



J’ai le droit de violer toutes les règles.



J’en ai le devoir.



Les conventions sociales ne sont que des mensonges.



Elles ne s’appliquent en rien à moi, qui ne suis qu’exception.



Une méchanceté, qui se retrouve chez tous, et qui s’adosse, bêtement, au génie.



Avec la complicité, certaine, du dieu.



Je n’ai pas ces défauts-là.



J’ai le droit d’écraser, mentalement, ceux qui sont plus quelconques.

Retour à la page d'accueil : ici