N5821
Piqûres d’épingle, du harcèlement permanent, personnel et collectif : Le meurtre, dans toute sa destruction désirée



N5821 Piqûres d’épingle, du harcèlement permanent, personnel et collectif : Le meurtre, dans toute sa destruction désirée

1)

Sur le plan personnel :



Un harcèlement permanent, dans la désapprobation.



Tu n’as pas le droit d’être celui que tu es.



Tu dois te conformer à des tics, des rites.



Si tu ne le fais pas, tu encours la désapprobation chronique.



Tu n’es qu’un rebut d’être.



Le contraire de la convenabilité.



2)

Mais aussi, la même chose sur le plan collectif :



Tu n’as pas droit à ton style de vie.



Il mérite toutes les indignations.



Tu n’es qu’un rebut de la société normale.



Il est possible de ne pas s’abandonner à ce mal, dans lequel le harcèlement, piqûre d’épingle, est aussi meurtre simulé.



Tu peux admettre une liberté totale.



La fantaisie, le caprice, l’originalité.



Ne pas te laisser aller à planter, méchamment, les banderilles empoisonnées.

Retour à la page d'accueil : ici