N5809
Grande pitié de ceux qui dépendent, terriblement, du temps



N5809 Grande pitie de ceux qui dependent, terriblement, du temps

Débordés.



Engloutis.



En fuite permanente.



Ne pouvant rien goûter d’aucun instant.



Ne pouvant penser à rien.



Des fétus pourchassés par le vent.



Se donnant l’impression qu’ils existent, alors qu’ils se tuent.



Esclaves dociles.



Voués au plus important, qui est le moins important.

Retour à la page d'accueil : ici