H8661
Des dieux grecs lubriques, cruels, sans morale… Ensuite, le christianisme, avec un enfant…



H8661 Des dieux grecs lubriques, cruels, sans morale... Ensuite, le christianisme, avec un enfant...

Des dieux grecs lubriques, cruels, sans morale… Ensuite, le christianisme, avec un enfant….



Des dieux que l’on subit, à contrecœur.



Destin de toutes les religions.



Après Satiricon, le christianisme apparaît.



Un enfant, qui fait le geste de bénir.



Une idole, qui succède aux autres.



Pas d’espoir.



Seulement, le mal, qui prend un autre visage.



Une dogmatique ampoulée, qui impose partout sa loi.

Retour à la page d'accueil : ici