H8606
L’idolâtrie a deux versants : L’orgie et le rejet de la sensualité, comme abominable



H8606 L’idolatrie a deux versants : L’orgie et le rejet de la sensualite, comme abominable

L’idolâtrie a deux versants : L’orgie et le rejet de la sensualité, comme abominable.



Deux maladies.



1)



La dépravation généralisée, tout être étant, dans son corps, interchangeable avec tous les autres.



Et pourtant, aussi, la recherche du "grand amour"…



Celui dont Musset a tellement soif, tandis qu’il vit, pourtant, dans la débauche.



2)



Refus de la sensualité, abominable.



Pas de désirs.



Pas de caresses.



La vie est tellement mauvaise…



Pourtant, Dieu te bénit dans ton désir.

Retour à la page d'accueil : ici