H8332
Religiosité en général perverse : Le mal, "légitimité" aux yeux du méchant, pour faire plaisir à l’exigeante idole



H8332 Religiosite en general perverse : Le mal, "legitimite" aux yeux du mechant, pour faire plaisir a l’exigeante idole

Religiosité en général perverse : Le mal, "légitimité" aux yeux du méchant, pour faire plaisir à l’exigeante idole.



Ce que l’idole est censée me demander correspond à mon goût essentiel pour le meurtre, la cruauté.



Je suis le seul dépositaire de la vérité.



En son nom, je dois tuer.



Jeanne d’Art.



Giordano Bruno.



Jan Hus.



Ou n’importe qui.



Mon idole aime que je vide tout être non-conforme de son sang.



Que je le brûle.



Que je le démembre, avec quatre chevaux déchiquetant les bras et les jambes de Frédégonde, le diable.



Quel spectacle divin !



Isabelle de Castille amène sa fille, Jeanne, qui a cinq ans, voir brûler les ignobles hérétiques.



Jeanne en devient folle.



Elle communique sa folie à son fils, Charles-Quint.



Comme Dieu aime ces merveilleuses réjouissances !



Il en raffole, le dieu d’amour…



Tout pour l’idole-dieu !



Plus je serai odieux, inhumain, plus elle sera contente de moi.



Me récompensera de toutes sortes de divins cadeaux.

Retour à la page d'accueil : ici