H8325
Ben Gourion, tout antireligieux qu’il était, amateur de yoga, de Platon, de Spinoza, envoie un message inspiré, en 1964, à la Wizo



H8325 Ben Gourion, tout antireligieux qu’il etait, amateur de yoga, de Platon, de Spinoza, envoie un message inspire, en 1964, a la Wizo



Cohorte des premiers ministres d’Israël, en dehors de lui…



Golda Meir



Menahem Begin



Itshak Rabin



Moshé Sharett



Levi Eshkol



Biniamin Netanyahou



Itshak Shamir



Shimon Peres



Ariel Sharon



Ehoud Olmert



Plutôt l’ombre d’Israël, qu’aucune lumière.



Le veau d’or.



Les enfants d’Héli, Cohen, qui couchent avec les femmes qui apportent leurs sacrifices…



Ben Gourion ?



Nationaliste.



Volontaire.



Opiniâtre.



Entêté.



Antireligieux.



Attentif à maintenir en tutelle les religieux, afin de les dominer, de les soumettre en tout.



Pratiquant le yoga.



Attaché à Platon.



A Spinoza.



Pourtant, cet homme a une toute autre envergure que les différents premiers ministres d’Israël.



En 1964, la Wizo l’invite à sa première journée mondiale d’étude biblique.



Une organisation de femmes.



Ben Gourion leur adresse un message, enregistré à son domicile.



MESSAGE ENREGISTRE A SON DOMICILE



De Jérusalem, cité des prophètes et capitale d’Israël.



Heureuse initiative de la Wizo mondiale



La femme



La mère juive



La Torah



Honneurs qui lui sont dus.



Parabole de l’échelle de Jacob



La patrie ressuscitée est l’assise sur laquelle cette terre, qui nous fut prise il y a près de 2 000 ans.



L’assise sur laquelle se dresse notre échelle.



Nous ne pourrions être fermement établis sur cette terre si nous ne possédions pas cette échelle.



Faite de nobles valeur.



Dont le sommet atteint le ciel.



Valeurs qui, consciemment ou inconsciemment, sont restées emmagasinées dans nos cœurs sous forme de la Bible.


Aucun autre peuple n’a vécu cette expérience.



Ce n’est pas le seul trésor spirituel créé par notre peuple.



Il nous faut reconnaître et apprécier à leur juste valeur les grandes œuvres produites depuis la sacralisation de la Bible.



Cependant, elles n’ont de valeur éternelle que lorsqu’elles s’inspirent de la source bénie et immortelle du Livre des Livres.



La Bible a toujours été l’esprit vivant du judaïsme, la gloire de notre patrimoine, l’espoir de notre avenir.



Aucun autre livre n’a, comme la Bible, servi de guide, d’enseignant et d’éducateur à travers les âges.



Aucun autre livre n’a été traduit en autant de langues.



Aucun autre livre n’a été commenté, étudié, interprété et analysé en autant de langues.



La renaissance de l’Etat juif a éveillé sur la terre d’Israël un amour profond des Ecritures.



Les Juifs, vivant en êtres libres dans leur propre pays, sont les mieux à même de pénétrer l’essence de cette création éternelle dont chacun des chapitres, chacun des versets, est imprégné de l’esprit de cette terre et de la lutte d’Israël pour préserver sa particularité historique et sa destinée.



Comme l’a dit le Psalmiste :



"Et il ordonna à nos pères de les enseigner à leurs enfants, pour que la génération future soit mise au courant, pour que les enfants qui viendraient à naître se lèvent et à leur tour en instruisent leurs fils.



Une inspiration secrète.



Cachée.



Improbable.



En terre d’Israël, autre chose que la médiocrité affairiste et politicarde des autres premiers ministres d’Israël.

Retour à la page d'accueil : ici