H8297
L’homme sans envergure ne peut imaginer, en Dieu, qu’un narcissisme médiocre, débile



H8297 L’homme sans envergure ne peut imaginer, en Dieu, qu’un narcissisme mediocre, debile

L’homme sans envergure ne peut imaginer, en Dieu, qu’un narcissisme médiocre, débile.



La laideur.



La vantardise.



La susceptibilité maladive.



Au néant de la créature correspond celui du créateur, homologue et transposé.



Tu n’as pas de Dieu.



Seulement une idole accapareuse, qui rafle tout bonheur que tu pourrais avoir.



Jaloux.



Vindicatif.



Réquisitionnant chez toi toute richesse.



Sacrifie-toi à lui.



Aime-le…

Retour à la page d'accueil : ici