H8160
Zeus prend l’apparence d’un autre : puisque c’est un caprice du dieu, ce n’est en rien un mal…



H8160 Zeus prend l’apparence d’un autre : puisque c’est un caprice du dieu, ce n’est en rien un mal...

Zeus prend l’apparence d’un autre : puisque c’est un caprice du dieu, ce n’est en rien un mal…



Alcmène est fidèle à son mari, Amphitryon ?



Mais Zeus la désire.



Dans l’énorme panoplie des femmes qui sont, un moment, ses maîtresses.



Le dieu des dieux prend l’apparence d’Amphitryon.



Alcmène croit qu’elle se donne à son mari.



Le dieu de justice, Zeus, profite, sans vergogne, de son aptitude à se transformer.



Une autre fois, il adoptera le déguisement d’un coucou mouillé.



En ces dieux, tu ne peux jamais avoir la moindre confiance.



Ils sont menteurs et trompeurs, profiteurs.



Seul, compte pour eux le plaisir du moment.



Sans jamais le moindre amour :



Celui-ci leur est absolument inconnu.

Retour à la page d'accueil : ici