H8074
Hegel, sur le champ de bataille d’Iéna, a simplement vu "l’âme du monde", Napoléon…



H8074 Hegel, sur le champ de bataille d’Iena, a simplement vu "l’ame du monde", Napoleon...

Hegel, sur le champ de bataille d’Iéna, a simplement vu "l’âme du monde", Napoléon…



Une bataille.



Pour sa part, le philosophe Georg Wilhelm Friedrich Hegel (1770-1831), alors Privat-docent à l'université d'Iéna, loin de partager le fanatisme anti-français de certains, écrivait ceci au moment où l'Empereur entrait dans sa ville :



Iéna. Le lundi 13 octobre 1806, le jour où Iéna fut occupé par les Français et où l'Empereur Napoléon entra dans ses murs.



J'ai vu l'Empereur - cette âme du monde - sortir de la ville pour aller en reconnaissance; c'est effectivement une sensation merveilleuse de voir un pareil individu qui, concentré ici sur un point, assis sur un cheval, s'étend sur le monde et le domine[...] Tous ces progrès n'ont été possibles que grâce à cet homme extraordinaire, qu'il est impossible de ne pas admirer [...] Comme je l'ai déjà fait plus tôt, tous souhaitent bonne chance à l'armée française.



Un respect, un amour de la force…



Gloire à elle, qui est la seule chose qui compte.



Hegel, qui conduit au nazisme.



L’Etat fort, en guise de morale…

Retour à la page d'accueil : ici