H7752
Des biographies de Calvin, qui jette un voile pudique sur son fanatisme, son autoritarisme, ses meurtres



H7752 Des biographies de Calvin, qui jette un voile pudique sur son fanatisme, son autoritarisme, ses meurtres

Des biographies de Calvin, qui jette un voile pudique .sur son fanatisme, son autoritarisme, ses meurtres.



Obscurantisme, fanatisme.



Tout cela est caché par l’historien partisan.



Michel Servet lui envoie, naïvement, confiant, son manuscrit.



Il est médecin, théologien.



Nie la trinité.



La qualité divine de Jésus.



Calvin



"S’il vient à Genève, je ne le laisserai pas repartir vivant."



Effectivement, il vient…



Condamné à mort, à être brûlé.



Dans une cellule, le froid, la faim.



Dans les fers.



Au milieu de ses excréments.



Un soi-disant procès.



Calvin cite des phrases accusatrices, venues du manuscrit.



Servet ne connaît rien des idées de Calvin, dissimulées.



Il est brûlé.



Belle réforme.



Comme Giordano Bruno, Jan Hus.



Et des milliers d’autres.



Sébastien Castellion dirige le réseau d’écoles de Calvin.



Il lui dit :



"Calvin, tu appelles hérétique celui qui ne pense pas comme toi."



Aussitôt, il perd son emploi.



Doit errer sur les routes, avec sa femme et ses jeunes enfants.



Castellion écrit un livre sur "la tolérance".



Calvin le fait interdire, avant sa publication.



Le dieu de Calvin n’a rien de tolérant.



Faire interdire un livre ne lui fait pas honte.



Les biographes le louent, mais l’homme est plutôt répugnant.



Entre le catholicisme et la réforme, la "gloire de Dieu" n’a pas beaucoup changé.

Retour à la page d'accueil : ici