H7476
Ces dieux si peu divins… Athéna s’en prend méchamment à Arachné, aux prétendants ; Apollon à Marsyas. Et un "dieu jaloux"…



H7476 Ces dieux si peu divins... Athena s’en prend mechamment a Arachne, aux pretendants ; Apollon a Marsyas. Et un "dieu jaloux"...

Ces dieux si peu divins… Athéna s’en prend méchamment à Arachné, aux prétendants ; Apollon .à Marsyas. Et un "dieu jaloux"…



Arachné



Arachné ou Arachne, dans la mythologie gréco-romaine, est une jeune fille originaire de Lydie qui excellait dans l'art du tissage.



Intriguée par la grande réputation d’Arachné, Athéna se déguise en vieille femme pour rendre visite à la jeune tisseuse et observer son magnifique travail. Arachné, n'ayant point reconnu la déesse, prétend devant celle-ci qu'elle est la meilleure tisseuse du monde, meilleure qu'Athéna elle-même. La déesse entre alors dans une grande colère en constatant qu'une simple mortelle peut prétendre être aussi adroite qu'elle. Elle révèle à Arachné sa véritable identité et organise un concours avec la jeune femme. La déesse illustre sur sa toile les divers dieux de l'Olympe tandis qu'Arachné préfère tisser Zeus avec ses nombreuses amantes. Arachné sait qu'elles étaient toutes les deux à égalité mais Athéna est quand même jalouse. Furieuse, elle déchire l'ouvrage d'Arachné et la frappe. Ainsi humiliée, Arachné décide de se pendre. La déesse décida ironiquement d'offrir une seconde vie à Arachné, mais cette fois-ci en araignée suspendue à son fil, pour qu'elle puisse à nouveau tisser sa toile.



Apollon, avec sa flûte.



Des déesses, qui veulent gagner un concours de beauté, simplement pour les formes de leur corps.



Le monototalitarisme serait différent ?



Dieu "jaloux"…



Avide de prééminence.



Tellement semblable aux hommes, dans ses travers multiples.



A la portée des humains.



Sans divinité.

Retour à la page d'accueil : ici