H7430
Des poètes arabes, fort généreux, vivent de razzias, en nourrissant, tout de même, les pauvres…



H7430 Des poetes arabes, fort genereux, vivent de razzias, en nourrissant, tout de meme, les pauvres...

Des poètes arabes, fort généreux, vivent de razzias, en nourrissant, tout de même, les pauvres…



Monde arabe, sous le signe du vol.



Talmud



Ichmaël ne peut accueillir la Tora.



En effet, elle dit :



"Ne vole pas !"



Et lui, toute sa vie est gouvernée par le vol…



De razzias…



Cruauté, pillage, meurtre.



Viol.



Al Mutanabbi, poète arabe :



"Il n’y a pas de plus grand bonheur que celui qui consiste à donner la mort."



Pour certains héros, particulièrement généreux, nourrir les pauvres, à partir du butin.



Quelle générosité !



Mais aucun sens de l’honnêteté.



Prendre ce qui n’est pas moi, ce n’est certainement pas mal…



Une générosité dont on s’exalte, se gargarise.



Quel extraordinaire modèle !



La piété même.



A la manière de Robin des Bois :



Prendre aux riches, et donner aux pauvres…

Retour à la page d'accueil : ici