H7227
Tamerlan, tellement cruel, a pitié de Hafiz, qui a trop vanté Chiraz ; avec Ibn Khaldoun, si pauvre



H7227 Tamerlan, tellement cruel, a pitie de Hafiz, qui a trop vante Chiraz ; avec Ibn Khaldoun, si pauvre

Tamerlan, tellement cruel, a pitié de Hafiz, qui a .trop vanté Chiraz ; avec Ibn Khaldoun, si pauvre.



Empereur mongol…



Le plus sympathique, chez lui ?



Il boitait, après une chute de cheval.



"Timour Leng le boiteux."



Tellement cruel, avec ses pyramides de crânes…



Mais il s’entourait de lettrés.



Il était fier de les fréquenter.



Hafiz, poète, déclare qu’il donnerait tout Samarcande, la capitale de Tamerlan, pour sa ville de Chiraz ?



Tamerlan le convoque, pour le tuer.



Hafiz lui montre ses vêtements en loques.



Tamerlan le laisse aller.



Tamerlan reçoit Ibn Khaldoun, qui lui offre de pauvres cadeaux.



Tamerlan fait comme s’ils étaient très précieux.



Il échange la mule du savant contre un beau cheval.



Cruel, certainement ; mais aussi, accessible à la pitié.

Retour à la page d'accueil : ici