H7048
La révélation biblique ? Hostilité de l’islam ; en ancien égyptien, en araméen, avec d’autres caractères…



H7048 La revelation biblique ? Hostilite de l’islam ; en ancien egyptien, en arameen, avec d’autres caracteres...

La révélation biblique ? Hostilité de l’islam ; en ancien égyptien, en araméen, avec d’autres caractères….



Un ami arabe, très cher, ne peut supporter que la révélation ait eu lieu en hébreu. Pour lui, l’hébreu est une langue tardive, après l’araméen.

C’est l’évidence même.



Pour Franz von Baader, on parlait allemand au jardin d’Eden.



Et le véritable Israël n’est certainement pas Israël. Mon ami m’interroge à ce sujet.



Je lui dis que Dieu a fait ses études à Oxford, avec une bourse de Guillaume le Conquérant. Que la révélation s’est faite en anglais, dans la version autorisée du roi James.



Je n’ai pas dit que le temple était une vague imitation de la Kaaba, ni que Agar avait dégrossi Abraham qui, à cent ans, n’était qu’un gosse.



Je n’ai pas dit que les Hébreux n’avaient aucune langue, ni qu’ils s’exprimaient seulement avec des grognements.



Qu’ils n’étaient pas parvenus à l’idée d’un Dieu unique, comme les musulmans, bien plus savants et raffinés.



Mais l’héritage, tellement courant et banal, du mépris et de la haine est omniprésent.



Non, les Juifs ne sont pas parvenus à la sainte et belle idée du djihad. Ils étaient trop primitifs pour cela.



Je pense aux deux vers, tellement terribles, d’Abraham Ibn Ezra :



"Auprès d’Ichmaël, nous avions le mépris ; auprès d’Edom, nous n’avions pas de vie".



Il est certain que les deux supériorités des deux vrais monothéismes laissent loin derrière eux les billevesées maladroites, grossières, des Juifs.



Certainement, c’est aux deux phares indépassables, Jésus et Mohamad, que la révélation a été faite, la Tora n’en étant qu’un brouillon sauvage.



Les doubles conversions forcées étaient très justifiées, et elles expliquent les effectifs considérables du christianisme et de l’islam.



En ce qui concerne Israël, le verset du Deutéronome 7.7 : "Vous êtes le plus petit des peuples".



Donc infiniment méprisable.



Mais qui peut prendre au sérieux un verset minable du dieu minable des Juifs minables ? Personne.



Ne sont-ils pas la "vermine" dont parle le génial réformateur Luther ?



On ne peut que les détester ; ne rien leur trouver de bien, dans aucun domaine.

Retour à la page d'accueil : ici