H6929
Honteux trafic d’esclaves… Herzl et Erdogan, Arméniens et Kurdes, négociés comme du bétail



H6929 Honteux trafic d’esclaves... Herzl et Erdogan, Armeniens et Kurdes, negocies comme du betail

Honteux trafic d’esclaves… Herzl et Erdogan, .Arméniens et Kurdes, négociés comme du bétail



La Turquie atroce d’Erdogan veut bien des relations paisibles avec Israël, à condition qu’il ne soutienne pas les aspirations kurdes à l’indépendance.



Une méchanceté chronique envers les Kurdes, qui les assassine.



L’exigence d’attitudes analogues d’Israël vis-à-vis d’eux, qui ne méritent aucune liberté, aucune indépendance.



Autrefois, Herzl rencontra Abdel Hamid, dont il ne savait s’il était, ou non, entièrement paralysé.



Il s’est comparé, avec lui, au "lion d’Androclès", dépassant complètement son niveau de culture.



Ensuite, il déclara vouloir lui "acheter la Palestine". Promettant, dans ce cas, qu’avec les banques juives, il renflouerait le trésor turc. Egalement, lui promettant, en cas de succès, de "mettre une sourdine" au génocide des Arméniens, déjà commencé.



Après tout, n’est-ce pas, la mort de ces gens ne le concernait pas, et le peuple juif n’ay attachait aucune importance. Une belle morale, celle de Herzl, celle d’Erdogan, la même.



Négocier la mort des innocents, c’est ce que la Tora interdit. Amos : Négociant la mort du juste, pour une paire de chaussures.



Mais Herzl n’avait pas ce genre de scrupule, ni aucune morale. Et Erdogan non plus, dictateur totalitaire ignoble, aux crimes innombrables, dont il est fier.



Ne vole pas, demande le Décalogue…



Le monde croit, naïvement, en avoir acquis la substance.



En réalité, des relations entre Etats qui se vivent sous le signe de la sauvagerie, du crime, de la brutalité.



Qu’importent les Arméniens ?



Et les Kurdes ?



Herzl et Erdogan, au-dessous de toute humanité réelle.



Des idées répugnantes.



Le troc.



La vie des hommes, nulle part, n’est considérée par ces messieurs.

Retour à la page d'accueil : ici