H6895
Aucun mensonge n’est vraiment détesté. Chacun, mentant en permanence, considère les autres menteurs avec sympathie



H6895 Aucun mensonge n’est vraiment deteste. Chacun, mentant en permanence, considere les autres menteurs avec sympathie

Aucun mensonge n’est vraiment détesté. Chacun, mentant en permanence, considère les autres menteurs avec sympathie.



Bill Clinton, devant les téléspectateurs voyeurs assemblés, jure qu’il n’y a jamais rien eu entre lui et Monica Lewinsky.



Jérôme Cahuzac n’a jamais rien fait d’illégal.



Pas plus que François Fillon.



Bernard Tapie a menti de bonne foi.



En ce qui concerne la pollution des moteurs automobiles, toutes les firmes ont menti.



Mais toutes ont prétendu qu’elles disaient la vérité, qu’elles étaient honnêtes et scrupuleuse.



Chacun s’attend au mal.



Il le justifie, par l’environnement pervers.



Ne s’indigne pas.



Il entre, bourgeoisement, dans le jeu des menteurs.

Retour à la page d'accueil : ici