H6871
Des livres, excessivement et maladroitement louangeux des sages d’Israël, entourés de disciples. Et un premier ministre corrompu…



H6871 Des livres, excessivement et maladroitement louangeux des sages d’Israel, entoures de disciples. Et un premier ministre corrompu...

Des livres, excessivement et maladroitement louangeux des sages d’Israël, entourés de disciples. Et un premier ministre corrompu….



Des contes.



Une apologétique systématique.



Pas une seule seconde, dans sa vie – le malheureux… -- il n’a pensé à autre chose qu’à la Tora.



Limité par l’intellect.



Dédaignant la vie.



Assez proche de la gnose perfide, avec son "salut par la connaissance".



Des histoires édifiantes.



Sans le moindre défaut.



Des dieux, plutôt que des hommes.



Des schémas, du genre rosace.



Au centre, le maître admiré et adulé, déifié.



Tout autour, une rosace de nombreux disciples.



Un horizon vertigineux, quand on connaît la réalité, plutôt triste, de leur solitude.



Une fleur, aux nombreuses branches.



Un tournesol, avec l’infinité des élèves…



Ainsi, le Gaon de Vilna.



Rabi Haïm de Volozin.



Une mise en scène pieuse, qui se veut exemplaire.



Aujourd’hui, dans Haaretz, la même chose.



Mais dans la dérision.



Netanyahou, avec toutes les branches de sa corruption.



Une infinité de casseroles.



Autrefois, Akhan était condamné définitivement, pour un seul larcin.



Aujourd’hui, Lancelot mène des jours paisibles, lui le parfait chevalier, avec Guenièvre, la femme d’Arthur, roi.



Comment imaginer que ces deux lignées, les sages et l’énergumène, appartiennent au même peuple ?



La chaire de Moïse, dit l’Evangile.



Ici, l’horreur du vol systématique.



Le premier ministre menteur, et sa femme, qui correspond bien à celui qu’il est, et qui lui convint.



Où va Israël ?



Vers un néant sans but, sans regret.



Un peuple sous-développé, comme beaucoup d’autres.



Avec sa cohorte de corrompus, heureux de leurs mauvais coups.



Ici, chez le premier ministre du moment, pour l’indignité d’Israël, l’effronterie satisfaite.



La nullité.



Ce peuple a-t-il eu, autrefois, une valeur ?



Des prophètes ?



Un Talmud ?



Des kabalistes ?



Ou bien, seulement des êtres insignifiants, qui prétendent le représenter et s’occuper de lui ?

Retour à la page d'accueil : ici