H6690
Les trois déesses grecques, plutôt stupides, veulent chacune obtenir un prix de beauté. Un simple berger, ou prince, en décidera



H6690 Les trois deesses grecques, plutot stupides, veulent chacune obtenir un prix de beaute. Un simple berger, ou prince, en decidera

Les trois déesses grecques, plutôt stupides, veulent chacune obtenir un prix de beauté. Un simple berger, ou prince, en décidera.



Elles ne valent vraiment pas grand-chose…



N’importe quel homme peut couronner n’importe quelle femme.



Héra



Aphrodite



Athéna



Les deux premières se dénudent, pour que l’examen soit complet, et perspicace.



Les trois cherchent à corrompre le juge.



Lui offrant un cadeau, si elles sont nominées.



Tout est permis.



La réalité de la beauté est secondaire.



Une sorte de dopage.



L’arbitre Pâris sera la cause de la perte de Troie.



Lui, fils de Priam et Hécube.



Mais l’enjeu, sans doute, en valait la peine.



Prendre une belle femme.



Sans se soucier de ses propres liens.



Se l’approprier.



Et perdre sa patrie.

Retour à la page d'accueil : ici