H6683
La paix pour Israël ? Une très mauvaise chose…



H6683 La paix pour Israel ? Une tres mauvaise chose...

La paix pour Israël ? Une très mauvaise chose…



Un très grand danger, même.



La paix n’est vraiment pas souhaitable.



Elle bouleverserait l’écosystème.



Elle n’est pas dans les traditions de la région.



Elle éviterait les attentats, avec indignation, victimes, manifestations, commémorations.



Comme Israël a entièrement raison sur tous les sujets, qu’il n’est pas disposé à tenir compte des Palestiniens, ni à faire quelque concession que ce soit, pourquoi discuter ?



Israël a négocié avec Chkhem ; le résultat ? Par sa faute, la population de la ville a été exterminée.



S’il y avait la paix, le Messie n’aurait plus rien à faire.



Avec la paix, on ne parlerait plus d’Israël, dans les journaux.



La paix assoupirait Israël, au lieu qui vive sous tension.



Sans ennemis, que serait Israël ? Vraiment rien.



"Les sages multiplient la paix dans le monde", dit le Talmud. Comme il n’y en a pas, ce n’est pas la peine de la désirer.



Un Israël paisible ne serait plus rien.



Au contraire, désire la guerre.



Il faut que tu puisses continuer à dire :



"Je suis pour la paix, et eux pour la guerre."



Une victoire morale sur tout ceux qui, asexués, aiment la paix.



La guerre est la seule à te donner des raisons de mourir.



La guerre, que tous les peuples nous envient.



Notre principale, notre unique richesse.



Yaacov : "Mon épée et mon arc".



Talmud



"Ma Tora et ma demande."



Ma prière.



Sans les carnages, personne n’aurait pitié de moi.



Ils donnent une identité à Israël.



Sans cela, il serait bien famélique.



Que je puisse continuer à demander justice à Dieu, pour tout le mal cruel que l’on nous fait.



Si Abraham s’est uni à Agar, s’il l’a épousée, même, plus tard, je ne vois pas en quoi ses fredaines sexuelles devraient avoir une influence sur ma vie.



Il ne faut rien mélanger.



Nous sommes pacifiquement pour la guerre.



Conscients de notre bon droit.



Dieu dit :



"Je rassasierai mes flèches de sang."



Nous nous devons de l’écouter, et de faire, autant que possible, comme lui.

Retour à la page d'accueil : ici