H6679
Ne te trompe pas : Le meilleur de tes ennemis n’est nullement ton ennemi



H6679 Ne te trompe pas : Le meilleur de tes ennemis n’est nullement ton ennemi

Ne te trompe pas : Le meilleur de tes ennemis n’est nullement ton ennemi.



260


Rabi Chimon ben Yohaï



Bechalah



Paro a pris 600 chars.



D’où les a-t-il pris ?



Non du bétail d’Israël, dont il demande qu’il l’accompagne.



Ni de celui de l’Egypte, qui est mort pendant la plaie de *dever*.



Mais de ceux qui craignaient la parole de Dieu, et qui ont mis à l’abri le bétail, avant la plaie de *dever*.



C’était une menace pour Israël0



A partir de là, Rabi Chimon disait :



Le meilleur parmi les gentils, tue-le.



( ; Pesikta zoutrati 14.7 )




Tu n’es pas menacé par les pires des gentils, mais par les meilleurs.



Dans le procès des Juifs devant Saint Louis et Blanche de Castille, avec Rabi Yehiel, cette phrase.



Le roi, selon Joinville, déclare :



On ne peut pas discuter avec ces gens-là.



D’où la phrase, très analogue :



"Ceux qui critiquent le christianisme, il faut leur passer l’épée à travers le ventre."



"Aussi loin qu’elle peut entrer."



Mais les meilleurs des gentils, sont-ils tes ennemis ?



Guère…



Blanche de Castille, contrairement à son fils Louis, ne s’y est pas trompée.



Elle a apostrophé les juges :



"Qu’avez-vous à l’accuser ? Vous voyez bien que c’est un saint homme, et qu’il n’est coupable de rien de ce dont vous l’incriminez".

Retour à la page d'accueil : ici