H6668
Il n’y a pas de différence entre le monothéisme et l’idolâtrie ; à peine quelques détails, imperceptibles



H6668 Il n’y a pas de difference entre le monotheisme et l’idolatrie ; a peine quelques details, imperceptibles

Il n’y a pas de différence entre le monothéisme et l’idolâtrie ; à peine quelques détails, imperceptibles.



Tous ces dieux ont un air de famille.



Laideur.



Exigence d’absolue soumission.



Obéissance.



Seul prime le désir de l’idole.



La créature, anéantie.



Reléguée au rang d’esclave.



De larve sans importance.



Utilisée, comme une geisha.

Retour à la page d'accueil : ici