H6658
Le mime juif de Néron, semblable à un fou du roi ; entre artistes…



H6658 Le mime juif de Neron, semblable a un fou du roi ; entre artistes...

Le mime juif de Néron, semblable à un fou du roi ; entre artistes…



Néron chante.



Il se produit comme acteur.



A sa mort, il s’écrie :



"Quel artiste périt en moi !"



Sa mère Agrippine, dont il est l’amant, ne le distrait guère.



Comme elle l’a fait empereur, elle exerce sur lui une emprise insupportable.



Au point qu’il la tue.



Il n’avait pas osé la regarder, dans leurs débats.



Quand elle est morte, il la dénude.



La contemple.



Il dit :



"Je ne savais pas que ma mère était si belle."



Seul vis-à-vis dans sa solitude monstrueuse ?



Acté, Poppée.



Et son mime, son fou.



Des grimaces qui le distraient.

Retour à la page d'accueil : ici