H6578
Alsacien, balzacien… Mais Balzac, obsédé par l’argent, et capable de romaniser, s’est marié à Berditchev



H6578 Alsacien, balzacien... Mais Balzac, obsede par l’argent, et capable de romaniser, s’est marie a Berditchev

Alsacien, balzacien… Mais Balzac, obsédé par l’argent, et capable de romaniser, s’est marié à Berditchev.



J’aurais pu croire qu’il est intimement lié à Colmar, Obernai, Schiltigheim, Saverne, Haguenau.



Mais il n’en est rien.



Travaillant à longueur de mots, à la ligne, il était obsédé par l’argent.



Celui-ci est éminemment présent dans chacun de ses romans.



il se réfugia, pour dettes, dans une maison, rue Raynouard.



Avec tellement de dettes.



Il espérait échapper aux banquiers, aux huissiers.



Balzac épousa Madame de Hanska, à Berditchev.



Sans connaître même l’existence de Rabi Lévi Itshak.




Rabi Lévi Itshak



"Sache ce qui est au-dessus de toi."



"Ce qui est au-dessus, dépend de toi."



Honoré ne savait rien de cela.



Esclave de son écriture de servitude.



Absent à la vraie vie, de générosité, dans sa "Comédie humaine" prétendue, entièrement habitée par l’avidité.



De même, le malheureux Paul Celan, de Bukovine, à Czernovitz, ne sut rien de son voisin :



Rabi Haïm de Czernovitz.



Lui qui expliquait, dans "Beer maïm hayim", un verset des Psaumes.



Tehilim 34.12



"Je vous enseignerai la crainte de Dieu."



Rabi Haïm



"Je vous enseignerai à éprouver la crainte que Dieu a pour chacun d’entre vous."



Sous le pont Mirabeau, un navrant suicidé, "rose pour personne".



A part le beau poème d’Apollinaire.

Retour à la page d'accueil : ici