H6547
Tu votes pour une potiche quelconque ? C’est une grande vertu ! Tu n’as plus besoin d’avoir une foi, ni une morale



H6547 Tu votes pour une potiche quelconque ? C’est une grande vertu ! Tu n’as plus besoin d’avoir une foi, ni une morale

Tu votes pour une potiche quelconque ? C’est une grande vertu ! Tu n’as plus besoin d’avoir une foi, ni une morale.



Tu votes ?



Tu renonces à ta responsabilité.



Tu l’offres à celui qui trahira toutes les honnêtetés.



Quel mérite est le tien !



L’isoloir t’isole.



Tu n’es plus personne.



Ton petit caillou s’est ajouté à tous les autres.



Ni lui ni toi n’existez.



Il n’est plus question de foi.



Les journaux féminins ne parlent plus du tout de Dieu.



Pas plus que les journaux, sportifs, pour hommes.



Au lieu d’une morale quelconque, ton transfert d’identité, de responsabilité.



Un autre porte ta conscience.



Ton insignifiance s’est transférée à la sienne.



S’est ajoutée à elle, dans la soustraction.

Retour à la page d'accueil : ici