H6457
Grandis le mérite de chacun, au lieu de le diminuer, dans la dérision, la cruauté ; c’est ainsi que David a vaincu Goliat



H6457 Grandis le merite de chacun, au lieu de le diminuer, dans la derision, la cruaute ; c’est ainsi que David a vaincu Goliat

Grandis le mérite de chacun, au lieu de le diminuer, dans la dérision, la cruauté ; c’est ainsi que David a vaincu Goliat.




17.3
Les Philistins étaient vers la montagne d'un côté, et Israël était vers la montagne de l'autre côté: la vallée les séparait.
17.4
Un homme sortit alors du camp des Philistins et s'avança entre les deux armées. Il se nommait Goliath, il était de Gath, et il avait une taille de six coudées et un empan.
17.5
Sur sa tête était un casque d'airain, et il portait une cuirasse à écailles du poids de cinq mille sicles d'airain.
17.6
Il avait aux jambes une armure d'airain, et un javelot d'airain entre les épaules.
17.7
Le bois de sa lance était comme une ensouple de tisserand, et la lance pesait six cents sicles de fer. Celui qui portait son bouclier marchait devant lui.
17.8
Le Philistin s'arrêta; et, s'adressant aux troupes d'Israël rangées en bataille, il leur cria: Pourquoi sortez-vous pour vous ranger en bataille? Ne suis-je pas le Philistin, et n'êtes-vous pas des esclaves de Saül? Choisissez un homme qui descende contre moi!
17.9
S'il peut me battre et qu'il me tue, nous vous serons assujettis; mais si je l'emporte sur lui et que je le tue, vous nous serez assujettis et vous nous servirez.
17.10
Le Philistin dit encore: Je jette en ce jour un défi à l'armée d'Israël! Donnez-moi un homme, et nous nous battrons ensemble.

( ; Chemouel 1 : 17.3 )




Goliat n’a pas blasphémé contre Dieu, comme David l’en a accusé.




17.42
Le Philistin regarda, et lorsqu'il aperçut David, il le méprisa, ne voyant en lui qu'un enfant, blond et d'une belle figure.
17.43
Le Philistin dit à David: Suis-je un chien, pour que tu viennes à moi avec des bâtons? Et, après l'avoir maudit par ses dieux,
17.44
il ajouta: Viens vers moi, et je donnerai ta chair aux oiseaux du ciel et aux bêtes des champs.
17.45
David dit au Philistin: Tu marches contre moi avec l'épée, la lance et le javelot; et moi, je marche contre toi au nom de l'Éternel des armées, du Dieu de l'armée d'Israël, que tu as insultée.

( ; Chemouel 1 : 17.42 )




Ne t’occupe jamais du rapport de forces.



Une seule pierre, parmi les cinq ramassés dans la rivière, suffit.



La terreur provoquée par la stature effrayante de Goliat n’est rien.



Et tu n’as nul besoin de l’armure de Chaoul, qui t’encombrerait, au contraire, parce que trop lourde.




Que ta foi l’emporte.



En l’homme, et en Dieu.



La puissance de Goliat n’est rien.

Retour à la page d'accueil : ici