H6446
La vie naturelle étouffée : Des malheurs, comme celui du déluge, interdisent la spontanéité, comme un crime



H6446 La vie naturelle etouffee : Des malheurs, comme celui du deluge, interdisent la spontaneite, comme un crime

La vie naturelle étouffée : Des malheurs, comme celui du déluge, interdisent la spontanéité, comme un crime.



Une longue période de dépravation.



Le mélange des espèces.



Une catastrophe, le déluge.



Ensuite, une terreur.



Une discipline, imposée à tous.



Yaacov n’a pas le droit d’embrasser sa cousine Rahel.



De peur que le dieu, furieux, détruise tout à nouveau.



Que ne subsistent que des ruines.

Retour à la page d'accueil : ici