H6388
Rêve de Henri Heine, 15 jours avant sa mort



H6388 Reve de Henri Heine, 15 jours avant sa mort

Rêve de Henri Heine, 15 jours avant sa mort.



"L’Iliade et l’Odyssée"

Alberto Manguel

Bayard

2008




Il est étendu dans un sarcophage. Ouvert.

Avec des morceaux de sculptures brisées.

Le sarcophage est décoré de scènes empruntées à la fois à la mythologie et à l’Ancien Testament.

Soudain, des voix querelleuses rompent le silence du lieu.



Lu antagonisme est donc éternel,
Le Vrai et le Beau restant opposés.
Toujours en deux camps, les légions humaines,
Barbares dressés contre les Hellènes.



J’ai tellement aimé la Grèce…



Mais je n’ai pas abandonné la Tora.



Le Vrai…



Le Beau…



La faute ?



Les séparer arbitrairement.



Chez les deux nations sœurs, elles coexistent.



Sympathisent.



Si Augustin aime Virgile et Cicéron, il n’agit pas mal.



Si Jérôme lit avec plus de plaisir Plaute que la Bible.



Et il a tort, Al Hajiz, de reprocher aux savants musulmans de son temps de préférer Aristote au Coran.



Obscurément, Heine se sent coupable.



Mais il a tort.



Voltaire défend l’humanité contre Pascal, "ce misanthrope sublime".



En toi, toutes les qualités ensemble.



Ce que tu aimes mérite ton amour.



Laisse de côté l’obscure et fétide fibre nationale.



C’est plutôt d’elle que tu dois avoir honte.

Retour à la page d'accueil : ici